Conseil municipal du 28 septembre 2017

Publié le 2 Octobre 2017

Plusieurs questions sont traitées dont la mise en place du nouvel Office du Tourisme et le PLU avec la privatisation de la place et du parking central du futur cœur de vie, une orientation qui révolte les élus de Mougins autrement.

Ce qu'en dit la presse : ...
http://mouginsautrement.com/wordpress/wp-content/uploads/2017-09-30.NM_.ConseilMunicila.jpg
http://mouginsautrement.com/wordpress/wp-content/uploads/2017-10-02.NMConseilMunicipal.jpg

Paul De Coninck et Anne Manauthon présent pour Mougins autrement alors que dans les rangs de la majorité le retour de vacances est difficile (12 absents représentés sur 31).

Délibérations n° 3 à 7 sur le SPA (Service Public Administratif) Office de Tourisme

Pour désigner les membres du Conseil d'exploitation, le Maire indique qu'une seule liste sera soumise aux votes sur sa proposition. Mougins autrement s'en offusque et indique que la démocratie aurait voulu que l'opposition puisse être représentée dans cet organisme. Il faut se cette manière s'attendre à plus d'opacité sur le fonctionnement de l'OT et du tourisme évènementiel...
les élus de Mougins autrement votent contre (2) mais surprise après avoir recompté les voix, le Maire trouve 6 voix contre 27 pour. Il semble que la méthode n'ait pas été appréciée par certains élus de la majorité.

Quand vient la désignation du directeur de Régie, Anne Manauthon s'inquiète de la surcharge de travail qui serait mise sur les épaules de M Ulivieri DGS et propose qu'un autre candidat serait à envisager ; M Ulivieri explique qu'il s'est dégagé de certaines missions à la Communauté d'agglo ce qui facilitera cette nouvelle charge.         Vote pour.

Après la création d'un budget annexe spécifique le vote du budget primitif a lieu et reçoit le vote contre de Mougins autrement.

Délibération n°14 - Budget Principal - Décision modificative n°2

Mougins autrement vote contre après avoir demandé une explication sur le reversement d'une somme de 987 000€ à l'Etat pour les subventions inondations. Le Maire indique que le montant demandé aidé pour un tiers par l'Etat n'a pas été entièrement consommé et le solde de subvention doit être rendu.

Délibération n°20 - Approbation de la modification simplifiée n° 3 du Plan Local d'Urbanisme

Après l'exposé du Maire répondant aux remarques de Mougins autrement dans le cadre de la concertation, Paul De Coninck demande à intervenir au nom de la liste :

Lors du dernier Conseil Municipal, vous avez décidé de mettre à disposition, du 10 juillet au 11 août, le dossier de la modification simplifiée no 3 du PLU. Les Mouginois en ont été informés par une simple annonce légale et deux affiches dans des bâtiments municipaux. Pas de réunion publique, pas de banderoles sur les ronds-points, pas d’article dans les pages locales du quotidien régional pour annoncer une consultation en plein été. Vous avez donc tout mis en œuvre pour passer cette modification en douce, à l’insu du citoyen Mouginois. La preuve : deux observations seulement, dont la nôtre, ont été inscrites au registre. Nous ne pensons pas que les Mouginois sont à ce point désintéressés de l’avenir de leur commune.  Il s’agit donc d’un acte non démocratique et c’est regrettable.

Le bilan de la mise à disposition comporte une analyse des observations que nous souhaitons ici commenter.

Nous avons signalé que le projet de centre de vie manque de densité puisque la hauteur des bâtiments est limitée, et que vous imposez le retrait des bâtiments à 5 mètres de la limite des parcelles. Vous répondez que les règles de hauteurs ont pour but d’assurer une cohérence avec les quartiers de Tournamy et du Val. Depuis le temps, vous auriez du constater que justement, la faible densité du Val et de Tournamy ne permet pas la prospérité de tous les commerces et que si c’est pour faire pareil, c’est pas la peine. Ou bien vous voulez créer un vrai centre de vie attractif, avec de l’animation et des retombées correctes pour les commerçants, et là, le nombre d’habitants à proximité est extrêmement important, ou bien vous faites à l’identique de l’existant et ce sera un centre tiède pour lequel vous aller devoir recourir à des Fisac pour soutenir les commerces. A vous de voir.

Concernant la promenade urbaine, nous avons observé qu’il est préférable de bien séparer la piste cyclable de la partie piétonne. Vous expliquez que ce sera à la communauté d’agglomération de décider du profil de la promenade. La ville de Mougins n’est donc pas maître du profil de la route qui traverse son centre. Mais bon, puisque vous êtes premier Vice-président de l’agglo en charge des transports, vous allez peut-être pouvoir plaider dans le bon sens.

Nous avons également demandé que ce centre de Vie prenne l’allure d’un éco-quartier, avec production d’énergies renouvelables, composteurs et autres vélib….Vous comptez sur la loi et l’agglo pour aller dans ce sens. Nous comprenons donc que la Ville de Mougins n’est pas compétente, ou ne souhaite pas imposer une plus-value écologique aux opérateurs privés.

Mais ce qui nous préoccupe encore le plus concerne le caractère privé de la place centrale et du parking situé en-dessous.

Vous évoquez la baisse des dotations publiques pour justifier le choix de la privatisation d’un espace destiné à être la principale place publique de Mougins. Cette place devrait pouvoir accueillir librement des fêtes, des concerts, des manifestations, des foires, des marchés, des vide-grenier, bref tout ce qui fait vivre un centre de vie. Par la privatisation de ce lieu, vous instaurez de fait une obligation de demande d’autorisation assortie d’une éventuelle location de la place pour toute manifestation publique. Pour quelques millions d’euros, Mougins ne sera pas maitre de sa place centrale, du centre de son centre. Inimaginable !

Vous comptez donc faire payer les habitants et les commerçants pour la construction et le fonctionnement de la place et du parking. Cela augmentera considérablement le prix d’achat et les charges pour ces occupants, ce qui va créer une sélection qui ne sera pas favorable à la mixité sociale et commerciale. En contrepartie, ces personnes pourront autoriser, ou pas, contre rémunération ou pas, des manifestations sur un espace qui devrait être libre et public.

Il en est de même pour le parking : Il sera payant, donc inaccessible aux personnes aux faibles revenus, et constituera un obstacle aux clients potentiels des commerces. Ces personnes iront facilement dans les centres commerciaux proposant des parkings gratuits et délaisseront ainsi le petit commerce de proximité. Vous n’avez donc pas tiré les leçons de l’évolution inéluctable du comportement du consommateur actuel et c’est regrettable.

Nous espérons qu’il est encore temps pour rectifier le tir et rendre public ce qui est public.

Le Maire n'entend pas modifier sa position

Mougins autrement vote contre

Rédigé par Mougins autrement

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article