Conseil municipal du 27 novembre 2008

Publié le 27 Novembre 2008

Budget : décision modificative n°2  (abstention)

Paul De Coninck constate qu’il est prévu 500 000 euros pour la création du bassin écréteur. Or il avait été voté, au bugdet 2008, 4 millions d'euros pour la réfection de la route de la Roquette. A ce jour, rien n'est encore fait. Il aimerait savoir quand commenceront les travaux.

Le Maire explique que la RD 409 est, comme son nom l'indique, une route départementale. C'est donc au département de réaliser les travaux. La commune a prévu d'y participer et, pas plus tard qu'hier après-midi, s'est tenue une réunion avec le Conseil général à ce sujet. Nous leur avons soumis nos plans et propositions pour la création d'une piste cyclable, de trottoirs et d'un aménagement paysager. On espère recevoir de leur part un avis favorable.

Cette dépense de 500 000 euros correspond en fait à l'installation d'une plate-forme après les Peupliers 2. A cet endroit, on compte construire un bassin de rétention et, au-dessus, on avait pensé aménager une aire de jeux. Finalement, on a opté pour un parking, car on manque cruellement de places de stationnement à cet endroit-là et il est important de le sécuriser. On pense aussi réserver un emplacement pour un jardin public.

A la question de savoir s’il s'agit de parkings publics ou réservés à des particuliers, le Maire répond que ce seront des parkings publics pour suppléer au manque de places.

 

Installation de conteneurs enterrés spécialisés pour la collecte sélective en apport volontaire du verre et du papier

Paul De Coninck dit que l'opposition est favorable à ces conteneurs destinés au verre et au papier. Cependant, il tient à formuler deux observations. Il demande en premier lieu à Monsieur le Maire si les conteneurs enterrés évitent effectivement que les personnes ne déposent leurs ordures à côté.  (Il semble que oui)

Paul De Coninck formule une deuxième observation : en 2010 il est question de fermer la décharge de la Glacière. A ce jour, il n'y a pas d'alternative. Le traitement des déchets et des ordures ménagères coûte de plus en plus cher. Or, ces conteneurs enterrés ne peuvent contenir davantage de papier ou de verre. Les gens ne vont pas déposer plus sous prétexte que les conteneurs sont enterrés. Selon lui, le seul moyen d'augmenter le volume de papier et de verre, et donc de diminuer celui des ordures ménagères, est de faire du porte-à-porte. Cela s'inscrirait en droite ligne de la politique environnementale de Mougins.

Le Maire lui répond que ce n'est pas possible.

Paul De Coninck réplique que le porte-à-porte fonctionne très bien dans certaines communes, dans plusieurs régions de France et dans d'autres pays.

Le Maire lui répond que la commune a opté pour une solution différente et dit que cette solution est trop coûteuse à réaliser.

 

Extension du système de vidéoprotection urbaine      

(Vote contre)

 

Proposition de mise en place d'un Plan communal de sauvegarde de Mougins

Michèle Pastorelli dit vouloir s'abstenir, non pas sur le principe mais sur le plan lui-même. Le dossier qu'on lui a transmis est vide. Il y a les titres, mais ni résumé, ni état des lieux, ni cartographie des risques. Elle ne peut approuver un plan dont elle n'a pas encore pris connaissance.

Monsieur le Maire lui demande de se prononcer sur le principe puisque le plan lui-même n'est de toute façon pas encore mis en œuvre. Il propose à Mme Pastorelli de changer le titre : "Proposition de mise en place du plan de sauvegarde".

Mme Pastorelli est d'accord. On modifie l'intitulé de la délibération.

 

Syndicat départemental de l'électricité et du gaz des Alpes-Maritimes Rapport annuel d'activité 2007

Pierre Desriaux souhaite soulever une question concernant les lignes à haute tension. Plusieurs personnes lui ont demandé si ces lignes, qui génèrent des champs électriques et magnétiques, constituaient un danger pour la santé des habitants.

Le Maire lui répond qu'à partir du moment où passe le courant, il y a un champ magnétique afférent. La question est de savoir si ce champ magnétique est de nature à porter préjudice à la santé et la réponse est non. Parce que les lignes à haute tension existent depuis bientôt quatre-vingts ans. Une multitude d'études ont été réalisées en Europe et aux Etats-Unis. Aucune d'elles n'a prouvé la nocivité des champs magnétiques.

Pierre Desriaux ajoute qu'il y a beaucoup de lignes à haute tension à Mougins.

Le Maire le contredit, il y en a seulement deux : une de 275 000 volts qui part de Marseille et se prolonge jusqu'en Italie ; l'autre, de 25 000 volts, part de l'usine électrique et monte vers l'étang. Il n'est pas possible de les enterrer, car il faudrait les faire passer sous les propriétés. Qu'en diraient les propriétaires ?

Pierre Desriaux indique qu'à Hyères, une ligne à haute tension de 63 000 volts, enterrée sur 9 km, traverse la ville.

Le Maire demande si elle est enfouie sous la ville ou en périphérie.

Pierre Desriaux répond qu'ils ont défini un tracé, sous des routes.

Le Maire insiste sur le fait qu'enfouir une ligne sous les champs, cela ne pose pas de problème, mais sous une propriété, c'est impossible. Il dit avoir écrit à maintes reprises à la société RTE de Marseille dans ce but. Les réponses sont restées toujours évasives.

Pierre Desriaux ajoute que Monsieur Estrosi essaie de négocier l'enterrement d'une ligne de 250 000 volts pour doubler l'alimentation du Sud-Est. Aussi, doit-il bien y avoir une possibilité.

Le Maire lui précise qu'il s'agit là de très gros chantiers qui ne sont envisageables qu'à l'échelle d'une région et non d'une commune.

Rédigé par Mougins autrement

Publié dans #Conseil municipal

Repost 0
Commenter cet article