NON au retour d’IKEA

Publié le 20 Janvier 2009

Dans son édition du 15 janvier Nice matin titre : « Ikéa renonce à s'implanter au bec de l'Estéron à Gilette ».

C’est donc le retour en force de l'option Mougins qui est préparée par le promoteur Altaréa avec dit-on un nouveau projet légèrement revu à la baisse pour tenter de repasser les étapes administratives qui avaient été un échec lors du premier projet.

Rappelons que l’arrêt du premier projet a été dû à deux raisons : d’une part le mécontentement et l’opposition d’une partie importante des populations concernées ainsi que leurs associations de défense, les élus des communes voisines et d’opposition à Mougins ; d’autre part la réalité des impacts négatifs du projet, autant sur le plan de la circulation, de son insertion inappropriée dans un quartier d’habitation et, d’un point de vue plus général, en déséquilibrant le développement de l’urbanisme commercial dans le département des Alpes Maritimes. Ces arguments ont pesé lourd dans la décision négative des commissions départementale et nationale qui ont tranché contre ce projet.

Même avec quelques mètres carrés de moins, même en conservant le site du château de Currault, aucune illusion n‘est permise : l’impact du projet sera tout aussi fort et perturbant que le premier.

Les élus de la liste « Mougins autrement » disent qu’ils ne veulent pas de retour du projet Ikéa.

Ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour s’y opposer.

 

Pour les élus de "Mougins autrement"
Pierre Desriaux

Rédigé par Mougins autrement

Publié dans #St Martin et Ikea

Repost 0
Commenter cet article

drouan 04/05/2009 17:33

Bien évidemment, jamais il n'a été envisagé que la sauvegarde de la bastide de Currault empêcherait l'implantation d'une surface commerciale. L'engagement de l'ASPC pour défendre cette bastide est à l'égal de la vôtre pour influer sur le cours de la vie mouginoise. Vous êtes 3 et vous ne pouvez rien faire pour stopper le cours de certaines décisions prises par la "majorité mais vous essayez et parvenez à ouvrir d'autres réflexions. Vous a t-on déjà dit que votre action ne servait à rien comme vous le sous-entendez concernant notre combat ??? Vous semblez oublier que nous sommes dans le même bateau, celui de la défense d'un certain nombre de valeurs.
Je m'étonne, par ailleurs, que le volet culturel de ce combat pour la sauvegarde d'un patrimoine et que nous avons gagné (pas seuls, bien sûr) ne vous touche pas.
Etonnant ! Non, révoltant !