Publié le 1 Février 2017

A l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme, de nombreux élus locaux ont signé à ce jour un manifeste de soutien à l’accueil des migrantes et migrants partout sur notre territoire.

Anne Manauthon Barbagelata et Paul De Coninck, les élus de « Mougins Autrement » ainsi que l’Association « Ensemble Vivre Mougins » soutiennent ce manifeste et demandent que soit respectée la Convention de Genève sur les réfugiés politiques, la mise aux normes du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) de l’ONU des centres d’accueil et le doublement de leurs capacités, la mise en place des dispositifs de soutien médico-social, des parcours d’insertion professionnelle et de scolarisation des enfants.

  • Parce que nous n’oublions pas que notre pays a toujours donné refuge à ceux qui fuyaient des terres lointaines pour des terres plus hospitalières,
  • Parce que nous n’oublions pas que nos aïeux ont été accueillis lorsqu’ils fuyaient guerre, dictature ou misère,
  • Parce que nous n’oublions pas que personne ne s’exile par plaisir mais pour des raisons graves,
  • Parce que nous n’oublions pas que chacun-e a droit au respect de sa personne dans sa dignité et dans ses droits,
  • Parce que nous ne voulons pas avoir honte du sort réservé aux migrants qui ont réussi à rejoindre notre pays,
  • Parce que les réactions xénophobes dont les migrants sont victimes, suite aux accords de relocalisation prévus par l’Union européenne et au démantèlement de la « jungle » de Calais, ternissent la devise « Liberté, égalité, fraternité » portée par notre République.

Nous déclarons soutenir toutes les initiatives, proches de chez nous comme partout sur le territoire, qui offrent aux migrants des conditions d’accueil respectueuses de leurs droits fondamentaux.

_________________________________

Soutien au manifeste de la Ligue des droits de l'Homme

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié le 1 Janvier 2017

 

Après la lettre au Père Noël, nos élus de la liste Mougins autrement vous souhaitent leur meilleurs vœux pour une année 2017, bonheur, santé pour chacun d'entre vous et luttes citoyennes pour faire avancer ensemble la solidarité et le progrès au service de l'homme et de son environnement.

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié le 29 Décembre 2016

Mon cher Père Noël,
Peux-tu nous apporter des bonnes nouvelles ?  On aimerait beaucoup commencer l’année nouvelle avec l’espoir de voir s’arrêter toutes ces guerres et leurs massacres cyniques, ce terrorisme barbare, cet égoïsme qui rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres, ce nationalisme qui construit des murs et nous apprend la peur de l’autre. On aimerait que tu nous apportes la tolérance, la fraternité, le sens de l’accueil de celles et ceux qui fuient la guerre comme d’autres nous ont accueillis en 1940 quand nous avons fui la guerre, la solidarité avec celles et ceux qui n’ont pas eu la même chance que nous.
Mon cher Père Noël, apporte- nous, à Mougins et partout dans le monde, les valeurs de la République parce que nous les avons oubliées.
Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année !
Paul De Coninck, Anne Manauthon                         décembre 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié le 14 Décembre 2016

Contribution de Mougins autrement à la concertation SNCF sur la ligne nouvelle

Contribution de Mougins autrement

1- Nécessité d’une ligne nouvelle

La bande littorale des Alpes-Maritimes regroupe 800 000 habitants, équivalant une grande ville. Toutes les grandes villes de France et d’ailleurs possèdent un réseau de transports collectifs en site propre : trains, métros, tramways, etc… Notre département possède une seule ligne ferroviaire, un tramway à Nice et un BHNS à Cannes. On peut donc affirmer que nous sommes sous-équipés en la matière.

Les usagers réguliers de la ligne ferroviaire actuelle Grasse – Cannes – Nice – Menton le constatent chaque jour : le moindre incident provoque retards et annulations. La ligne est saturée, aucune amélioration sur le tracé actuel n’est possible. Cette ligne est la plus empruntée de France après celles de la région Parisienne.

Dans le même temps, l’autoroute A8 supporte 140 000 véhicules par jour, des bouchons entre Cannes et Nice, des bouchons entre la sortie Cannes et Sophia Antipolis et des bouchons entre la sortie Antibes et Sophia Antipolis. Le nombre de déplacements en véhicule individuel augmente chaque année. Ces déplacements correspondent à 20 % de la pollution du département, à des nuisances sonores et à un impact important en termes d'occupation du sol.

Il est évident que nous avons besoin d’une nouvelle ligne ferroviaire pour améliorer les déplacements du quotidien. Cette nouvelle ligne permettra d’augmenter considérablement le nombre de TER entre Grasse et Nice pour aboutir à 8 TER par heure sur la ligne littorale et 2 TER par heure sur la nouvelle ligne. 

 

2- Améliorer la maintenance en personnel et matériel des lignes, des gares et des trains

La création de la nouvelle ligne doit s’accompagner d’un effort considérable de la SNCF en matière de gestion du réseau et du trafic, d’une amélioration de la maintenance du matériel et d’une augmentation du nombre d’agents.

3- Rejet de la gare des Bréguières

Le projet de Ligne Nouvelle propose une nouvelle gare « Ouest Alpes Maritimes ». Cette gare doit se situer au plus près des usagers potentiels des trains du quotidien. La technopole de Sophia Antipolis avec ses 41000 usagers potentiels (ce qui correspond à la population d’une petite ville), est mal desservie en transports collectifs, hormis le TCSP en cours de création vers Antibes. Il parait évident que la nouvelle gare doit se situer au cœur de Sophia Antipolis. La première proposition de SNCF d’implanter cette gare au quartier des Bréguières à Mougins, loin de Sophia Antipolis, très faiblement peuplé, dépourvu d’infrastructures routières adéquates et à l’intérieur du parc départemental de la Valmasque, est à rejeter avec vigueur car elle ne répond en rien aux objectifs de qualité et aux fonctionnalités d'une gare.

4- Choix du tracé préservant l’environnement

Plusieurs tracés sont proposés. Il est primordial de choisir celui qui ne porte pas, ou le moins possible, atteinte à l’environnement du territoire traversé. Le tracé variante nord (variante SNCF OAM1) parait répondre le mieux à cet impératif à condition que le passage en tunnel soit privilégié pour limiter les impacts sur le milieu naturel et les sites urbanisés.

De même l'emplacement de la gare devra être étudié pour limiter l'impact sur les milieux naturels particulièrement riches dans les espaces libres de Sophia Antipolis.

5- Choix pour la gare TGV Ouest Alpes Maritimes
à Cannes La Bocca

Nous estimons qu’une gare TGV et grandes lignes doit être située au centre d’une grande ville, au plus près du plus grand nombre d’usagers potentiels mais également joignable en transports collectifs, pour éviter l’afflux massif de véhicules individuels. Le site de Cannes La Bocca, au centre de l’agglomération Cannoise, est accessible par train, BHNS ou bus depuis Antibes et Grasse.

Si cette situation d’une gare TGV est favorable au site de Cannes La Bocca, elle l'est beaucoup moins pour les sites de Sophia mal desservis par les transports en commun et de surcroit largement saturés par les accès routiers.

6- Utilisation de la gare marchandise et création d’une plateforme multimodale

La création d’une gare TGV et grandes lignes à Cannes La Bocca ne doit pas supprimer la fonction gare marchandises du site actuel, bien au contraire. Le transport du fret par le rail doit se développer dans les Alpes Maritimes pour faire diminuer le transport routier. De la même manière, il est indispensable de conserver et de développer le site de maintenance du matériel ferroviaire. Enfin, cette gare doit devenir l’élément moteur d’une grande plateforme multimodale réunissant tous les modes de déplacement de l’agglomération Cannoise.
La nouvelle gare de La Bocca devra également jouer son rôle de gare TER reliée aux destinations de Grasse Cannes et littoral ainsi que Sophia et Nice. Sa situation nouvelle permettra une meilleure desserte des quartiers ouest de Cannes.

7- Amélioration des transports au quotidien sur Sophia par une gare TER

Le constat est sans appel : le nombre important de personnes se rendant chaque jour dans la technopole et la pauvreté actuelle de l’offre de transports collectifs font qu’il devient indispensable d’équiper Sophia Antipolis d’infrastructures à la hauteur des enjeux. Le temps perdu dans les embouteillages, la pollution engendrée par les milliers de véhicules, l’asphyxie journalière des routes des communes environnantes qui subissent les nuisances sans bénéficier des avantages financiers, sont autant d’arguments en faveur d’une gare TER au cœur de Sophia Antipolis. Les habitants du quartier des Bouillides ne souhaitent pas de gare sur ce site. La seule alternative proposée par SNCF se situe au Fugueiret, près de SKEMA et de la future Cité du Savoir. Les habitants et les élus de Valbonne doivent déterminer l’emplacement le plus opportun pour cette gare en fonction des projets immobiliers importants envisagés.

Il va de soi que la gare doit, comme celle de Cannes La Bocca, être au cœur d’une plate forme multimodale réunissant notamment le TCSP vers Antibes et tous les moyens de transport permettant aux usagers de rejoindre les entreprises et les locaux d’enseignement.
Nous souhaitons que la fréquence des TER s’élève à 4 par heure pendant les heures de pointe, pour que cette ligne remplisse pleinement son devoir d’alternative aux déplacements en véhicule individuel.

8- Recherche de la sécurité ferroviaire et du maillage entre Cannes et Nice

La création d’une nouvelle ligne doit supprimer les risques de retards et d’annulations de trains sur la ligne littorale en cas d’incident. En effet, grâce au maillage et aux nœuds d’interconnexion de Cannes et de Nice St Augustin, les trains impactés par un incident pourront être « déviés » sur l’autre ligne.

9- Renforcement de la capacité du tronçon Nice aéroport Nice ville

Le projet mis en concertation s’arrête à la gare Nice St-Augustin. La majorité des voyageurs grandes lignes comme ceux des TER poursuivront leur déplacement jusqu’à la Gare Nice Thiers. Il se trouve que le tronçon St-Augustin - Nice centre est réduit à 2 voies depuis la construction de la voie Mathis. L’élargissement n’est pas réalisable sur site.

Selon SNCF, la capacité peut être suffisante en réduisant les cantons et donc en sacrifiant la sécurité et la fiabilité ferroviaire qui ne tiendra pas au premier incident ou travaux de maintenance. Cette fragilité sur un tronçon clé du réseau n’est pas acceptable. Nous demandons à SNCF de revoir le projet pour intégrer cette section en prévoyant son doublement en tunnel par exemple, avec réservation des emprises et étude des conditions techniques de réalisation.

10- Renforcement de la capacité du tronçon Nice aéroport Nice ville

Les fonctionnalités de la ligne nouvelle doivent pouvoir intégrer le passage de tous les convois : TGV, TER, mais aussi le fret. Pour cela les caractéristiques du projet doivent rester compatibles notamment en maintenant une faible déclivité des rampes.

11- Développement des autres transports collectifs

Pour permettre une desserte satisfaisante de l’ensemble du territoire il est indispensable d’accompagner le projet ferroviaire par un développement du réseau de transports en commun lourds ( TCSP, Bus, Tram…) entre Cannes, Grasse, Sophia et Antibes.

____________________

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié le 3 Décembre 2016

43 questions à l'ordre du jour essentiellement sur sur le cœur de vie, les logements sociaux et de nombreux transfert de compétence vers la communauté d'agglomération.

Ce qu'en dit la presse : ...
http://mouginsautrement.com/wordpress/wp-content/uploads/2016.11.30.NM_.CM28nov2016.jpg

Paul de Coninck pose deux questions en introduction des débats :
- Pour quelles raison certaines demandes de subvention sont traitées directement par délégation du Maire alors que d'autres sont misent en délibération de conseil municipal. La réponse du Maire reste floue il juge de l'importance d'informer le CM.
- Il est noté la "suppression d'activités à l'Eco parc" Qu'en est-il ? Le Maire indique qu'il va y avoir un nouveau barème pour la location de la salle à des organismes privé et que la régie de recette sera regroupée avec la culture.

Désignation d'un représentant du conseil municipal au conseil d'administration du collège de la Chênaie

M Rey (Majorité) est élu devant Mme Manauthon (Mougins autrement).

Transfert de compétence à la CAPL au 1er janvier 2017 :
- développement économique, collecte des ordures ménagères et gestion des aires d'accueil des gens du voyage.
- assainissement et mise en place d'un service à l'usage des véhicules électriques ou hybrides rechargeables
- collecte des dépôts sauvages et contribution obligatoire au financement du service départemental d'incendie et de secours (SDIS)

Les statuts devant être approuvés ne sont pas communiqués aussi Mougins autrement s'abstient sur ces décisions.

Paul de Coninck demande que les projets de délibérations présentés au Conseil communautaire soit transmis aux Conseillers municipaux (seul l'ordre du jour était communiqué)

Réalisation de travaux de mise en sécurité publique des vallons de la Gippière et de Carimaï

Paul de Coninck demande des précisions sur la nature des travaux et s'étonne que l'on est attendu plus d'un an pour les engager alors qu'à Cannes les délais ont été plus courts.
Le Maire se lance dans un récapitulatif des travaux déjà réalisés dans les vallons et indique que les autorisations loi sur l'eau ont demandé un délai conséquent.             Vote POUR

Dissolution du SIGLE

Le SIGLE syndicat intercommunal des golfes de Lérins chargé du contrat de baie relève de la loi GEMAPI et la compétence  sera transférée aux Communautés d'Agglomération.  Vote POUR

Acquisition des parcelles bâties cadastrées section BH n° 32, 227 et 228, d'une superficie totale de 2 249 m2, situées 574 avenue de Tournamy à Mougins, au prix de 1 600 000 euros, dans le cadre de l'opération « cœur de Mougins »

Il s'agit du dernier terrain à acquérir pour la maîtrise foncière complète du centre de vie.

Paul de Coninck se réjouit  de ce résultat enfin atteint pour le foncier et il demande si l'évaluation est conforme à celle de France Domaine il demande également ce qu'il deviendra des baux de location. Le Maire confirme la conformité avec France Domaine et indique que la Mairie négociera avec les bailleurs la reprise des baux. Il pense pouvoir soumettre aux Mouginois d'ici l'été prochain un projet d'aménagement du centre de vie.

       Vote POUR

Vente de propriétés bâties :
l'une Route de La Roquette pour 300 000euros, l'autre, ancienne gendarmerie, pour 2 100 000 euros

       Vote POUR

Budget principal - décision modificative n° 2

Cette décision financière comportant les crédits nécessaire aux acquisitions foncières du centre de vie, Mougins autrement vote POUR

Budget principal anticipé 2017 - dépenses d'investissement

La décision engage le budget 2017 qui n'a fait l'objet d'aucun débat d'orientation                  Vote CONTRE

Subvention 2017 à des organismes publics - versement d'un premier acompte au profit de : CCAS, CDE, l'office de tourisme et à l'office des fêtes

Abstention pour l'office du tourisme.

Garantie d'emprunts de la commune de Mougins consentie à diverses sociétés d'HLM dans le cadre de la construction de programmes de logements sociaux pour un total de 124 logements Avenue St Martin

       Vote POUR

Fixation des indemnités de fonction des élus

Les 31 élus appartenant à la majorité reçoivent des indemnités mensuelles, les deux élus de l'opposition sont à zéro €.
Mougins autrement vote CONTRE et Mme Manauthon proteste contre cette punition car le travail effectué par ses élus est réel et il entraine des frais que le Maire ne veut pas admettre.

Réalisation des travaux d'aménagement de voirie et de piste mixte piétons /cyclistes de la RD3

Il n'est fait aucune présentation du projet technique. Le Maire nous renvoie dans les services "si vous voulez des informations allez vous renseigner auprès des services techniques". Cet aménagement sera réalisé en co-maîtrise d'ouvrage avec le Conseil Départemental. Compte tenu de l'utilité de ces travaux      Vote POUR.

Demande de classement de la ville de Mougins en station touristique

Nous apprenons que si ce classement intervient la commune de Mougins ne sera pas obligée de mutualiser les compétences tourisme avec la CAPL et pourra bénéficier de quelques avantages                  Vote POUR.

Demande de subvention d'investissement auprès de la caisse d'allocations familiales des Alpes-Maritimes et de la réserve parlementaire du député de circonscription pour l'acquisition d'un minibus 9 places

               Vote POUR

On revient à la question du début sur les subventions. Peut-être qu'en votant cette subvention au CM, la commune flatte Mme la Députée de la circonscription...

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié le 15 Octobre 2016

Les élus de la liste Mougins autrement avec l'association EVM (Ensemble Vivre Mougins) ont établis des propositions mises en débat pour les choix d’aménagements de la ligne nouvelle dans le cadre de la concertation.

La nécessité d’une ligne nouvelle
Il convient d’affirmer l’intérêt de réaliser une deuxième ligne qui doublera la ligne existante historique sur la cote d’Azur où sa capacité est actuellement arrivée à saturation. La résolution des difficultés des trains du quotidien et leur amélioration au niveau du fonctionnement et du cadencement sont lié à la création d’une nouvelle infrastructure.
Certes l’amélioration passe aussi par un effort de SNCF pour plus de personnel, une meilleure maintenance des lignes, des gares et des trains.

Rejet de la solution initiale par les Bréguières
SNCF propose plusieurs variantes pour le tracé et pour la position des gares.
 Le tracé et la gare aux Bréguières figure toujours dans les possibilités. Il faut définitivement écarter cette variante qui est nuisible pour l’environnement et dont la position de la gare sur le plateau des Bréguières n’offre aucune accessibilité pour les habitants de l’Ouest des Alpes Maritimes ni pour les travailleurs de Sophia.
Nous apprenons que l’échangeur sur A8 aux Bréguières, ne se fera pas, ce qui est une bonne nouvelle, car les conséquences sur le trafic local et l’environnement auraient été catastrophique.

Le tracé
Le choix d’un tracé variante nord (variante SNCF OAM1bis) parait répondre le mieux aux souhaits de préservation de l’environnement grâce à son tracé en tunnel et l’évitement des sites remarquables.
Les gares
Sur la position de la gare ou des gares ont peut s’interroger selon les usagers:
Les voyageurs du quotidien aspirent à un transport plus fréquent et plus fiable sur la ligne historique et sur la desserte Cannes-Grasse. Les travailleurs de Sophia pourraient mieux et plus utiliser les transports en commun et laisser leur voiture (report modal). De ce point de vue une gare TER à Sophia en liaison avec le bus tram et le réseau de bus pour la desserte de proximité à partir d’une véritable gare multimodale au Fugueiret ou aux Bouillides serait bienvenu.
Les voyageurs grandes ligne sont demandeur d’une gare LGV proche de leur habitation et accessible par les transports en commun. Une telle gare doit être à proximité du centre de la ville. Accessible de Antibes, Cannes et Grasse, le positionnement  sur la plateforme ferroviaire de Cannes la Bocca serait particulièrement bien choisie. La gare LGV à Sophia n’est pas souhaitable car elle serait éloignée des habitants, mal desservie et ajouterait un important trafic de voiture sur un secteur déjà saturé.
Dans ces conditions une gare LGV à la Bocca pourrait devenir la gare Ouest Alpes Maritimes et l’étude de la poursuite en phase deux vers la ligne du Var est à étudier à partir de La Bocca

Sécurité ferroviaire et maillage
Les condition de la sécurité ferroviaire plaident pour la création de nœuds d’interconnexion entre les lignes ; le secteur azuréen pouvant ainsi être compris entre deux nœuds La Bocca et St Augustin permettant un meilleur maillage du réseau. Du coté Var le maillage se fera grâce au nœud du Muy. A l’Est, Nice centre, Monaco et Menton sont indiqués pour former les nœuds et le maillage, en espérant la poursuite des travaux vers l’Est Niçois et l’Italie.
La question de l’entrée sur Nice
Le projet mis en concertation s’arrête à la gare Nice St-Augustin. La majorité des voyageurs grandes lignes comme ceux des TER poursuivront leur déplacement jusqu’à la Gare Nice Thiers. Il se trouve que le tronçon St-Augustin Nice centre est réduit à 2 voies depuis la construction de la voie Mathis. L’élargissement n’est pas réalisable sur site.
SNCF explique que la capacité peut être suffisante en réduisant les cantons et donc en sacrifiant la sécurité et la fiabilité ferroviaire qui ne tiendra pas au premier incident ou travaux de maintenance. Cette fragilité sur un tronçon clé du réseau n’est pas acceptable. Nous demandons à SNCF de revoir le projet pour intégrer cette section en prévoyant sont doublement en tunnel par exemple, avec réservation des emprises et étude des conditions techniques de réalisation.

Les fonctionnalités
Les fonctionnalités de la ligne nouvelle sont à choisir pour permettre le passage de tous les convois TGV, TER, mais aussi le fret. Pour cela les caractéristiques du projet doivent rester compatibles notamment en maintenant une faible déclivité des rampes.

_______________________

Schéma illustrant les propositions - Fond de plan extrait des documents SNCF

Schéma illustrant les propositions - Fond de plan extrait des documents SNCF

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié le 14 Octobre 2016

15 questions à l'ordre du jour. On constate que le conseil traite moins de décisions qu'avant. Reste cependant les finances avec la DM, l'avancement du centre de vie et le travail du dimanche qui lui, fait débat.

Ce qu'en dit la presse (suivre le lien) : ...
http://mouginsautrement.com/wordpress/wp-content/uploads/2016.10.12.NM_.ConsMuniMougins.jpg

Attribution d'une subvention a 3F immobilière Méditérranée pour l'acquisition de 82 logements aidés pour actifs, sis 470, avenue Saint-Martin dans le programme «les terrasses Saint-Martin»

Mougins autrement est favorable à la réalisation de ces logements sociaux qui s'intègrent dans l'opération centre de vie ; 10 logements seront réservés pour la commune et 23 autres sur les opérations à venir - vote pour.

Paul De Coninck pose la question de l'entretien de la bande cyclable le long de l'Avenue St-Martin et notamment la réfection de la peinture très effacée. Confirmation est faite de la prise en considération de cette demande.

Acquisition des parcelles bâties cadastrées section BH n° 13,14,26,27 et 30, d'une superficie totale de 7 453 m2, situées 604, avenue de Tournamy à Mougins, au prix de 4 200 000 euros, dans le cadre de l'opération «Cœur de Mougins»

Mougins autrement est favorable à la réalisation du Centre de Vie et cette parcelle centrale supportant actuellement "la Provençale de Matériaux" est essentielle pour permettre sa réalisation. VOTE POUR

Paul De Coninck demande de connaitre l'état d'avancement de la maitrise foncière et le développement du projet.
M le Maire indique que près de 95% du foncier sera ainsi maitrisé, seule une propriété devra faire l'objet d'une DUP. Il espère aboutir pour l'été 2017 à un plan d'aménagement qui sera présenté à la population avec plan masse et maquette.

Budget principal - décision modificative n° 1

Paul De Coninck explique avec émotion, pourquoi la liste Mougins autrement votera favorablement à cette décision budgétaire, exceptionnellement, car la municipalité décide un engagement financier important pour le Centre de Vie en votant 4,25 M€.

Dépôt d'une demande d'autorisation de défrichement en vue du transfert du skate park à proximité du rond-point de Tournamy.

Paul De Coninck demande sur quelle surface portera le déboisement, sachant qu'il y a un espace boisé classé. Il rappelle l'avis déjà exprimé sur le choix de l'emplacement, peu sécurisant pour les enfants, à proximité de la pénétrante et de ses bretelles de sortie. VOTE CONTRE
Le Maire explique la nécessité du déplacement du Skate Park pour le centre de vie et la volonté de le conserver à proximité du lieu d'habitation des jeunes. Il s'engage à créer une protection végétalisée et indique que le PLU prévoyant un parking, il sera possible par la suite, d'envisager un déplacement sur un autre lieu .

Dérogation à l'obligation du repos dominical accordée par M. le Maire dans les commerces de détail

Anne Manauthon intervient pour la liste Mougins autrement :

La délibération qui nous est présentée propose d’accorder l’ouverture des commerces à Mougins 12 dimanches par an. Jusqu’à présent, et vous l’avez rappelé, le maire pouvait accorder jusqu’à 5 dimanches d’ouverture.

Tout d’abord nous aimerions savoir si cette proposition émane d’une demande des commerçants.

De plus, la décision que votre majorité prendra ce soir repose sur la croyance que l’ouverture des commerces le dimanche est bonne pour l’économie, bonne pour l’emploi. Nous  ne partageons absolument pas ces présupposés. Des études ont prouvé que l’extension des ouvertures le dimanche ne créée pas de chiffre d’affaires supplémentaire : les clients n’achètent pas plus, ils achètent à un moment différent. Achètera-t-on plus de paires de chaussures dans cette magnifique boutique de Tournamy ?

Et comment feront nos petits commerces pour ouvrir sur 6 ou 7 jours par semaine  quand il n’y a qu’un ou deux employés ?

Car, concernant l’emploi, ces ouvertures créent des contraintes réelles pour les salariés à qui on ne donne souvent pas le choix de travailler ou pas ces dimanches.

Et si tous les commerces se mettent à ouvrir le dimanche, ces ouvertures auront aussi un poids non négligeable dans notre consommation d’énergie.

Le dimanche doit continuer à être un jour de repos, de retrouvailles entre amis ou en famille. En ouvrant la porte à ces dérogations dominicales, on donne le sentiment qu’il serait normal d’abandonner le jour de repos dominical, que tout doit fonctionner à cent pour cent sept jours sur sept.

 Nous mettons le doigt dans une spirale infernale au nom du précepte « travailler plus pour gagner plus. » Le temps du repos, surtout celui dominical, nous est destiné pour que nous puissions profiter de ce qui ne s’achète pas et ne se vend pas ». Cette phrase est empruntée au Pape François. Je vous laisse méditer en toute conscience sur ce rappel à la Genèse et voterai donc CONTRE délibération.

Mme Duhalde réagit en disant : "Nous touchons du doigt ce qui nous sépare comme quoi il y a une différence fondamentale entre la gauche et la droite..." Le Maire revient sur cette question en tentant d'expliquer que le travail crée du développement et que la loi de l'offre et la demande est bonne pour l'économie.

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié le 7 Septembre 2016

L’enquête publique concernant le projet de campus
sport-santé porté par les époux Diagana,
a reçu un avis défavorable du commissaire
enquêteur qui a argumenté sur la base de l’intérêt
général. Nous nous en réjouissons !

Nous nous devons de saluer le courage du Commissaire Enquêteur qui, dans l’enquête publique concernant le projet de campus sport-santé porté par les époux Diagana, a émis un avis défavorable soutenu par un argumentaire solide construit autour de la valeur de l’intérêt général. Cela fait plaisir par les temps qui courent, ou l’individualisme, l’égoïsme et donc l’intérêt particulier sont plutôt de rigueur.

Le Commissaire-enquêteur, qui connaît bien la législation en vigueur, a souligné que la procédure de déclaration de projet utilisée permettant de transformer un terrain classé zone naturelle en zone constructible, n’est autorisée qu’à condition que le projet en question relève de l’intérêt général. Les promoteurs du projet, dont la ville de Mougins, ont mis en avant que l’intérêt général réside dans le fait que ce projet doit promouvoir la pratique du sport pour améliorer la santé. Le Commissaire Enquêteur indique que la simple pratique du sport ne nécessite pas d’infrastructures de cette ampleur, y compris une résidence hôtelière, et que ce projet relève donc surtout de l’opération immobilière et financière, ce qui n’est pas du tout d’intérêt général. En conséquence, cette opération nécessite une procédure d’autorisation bien plus lourde que la simple déclaration de projet.

Si l’intérêt général est vraiment le but recherché, le Commissaire-Enquêteur propose d’annuler le projet de campus sport-santé et de créer, sur la totalité des 7,5 hectares de terrain, un parc naturel…

Nous apprenons par ailleurs que, pendant l’enquête publique, 29 avis émanant essentiellement de personnes n’habitant pas la commune étaient favorables au projet alors que 36 avis de Mouginois étaient défavorables. Le Commissaire-enquêteur s’est étonné de l’unanimité d’avis favorables des Personnes Publiques Associées (communes voisines, communauté d’agglomération des Pays de Lérins, CASA, CD 06, DDTM……) qui devraient rechercher l’intérêt général, et a soulevé le problème de la congestion des routes d’accès et des risques d’inondation. Il a également regretté le peu d’enthousiasme de l’autorité environnementale (DREAL) à défendre un espace naturel d’une valeur certaine.

Nous sommes heureux de constater qu’une enquête publique peut influencer et même peut-être annuler un projet qui ne relève pas de l’intérêt général, et sauvegarder ainsi le peu d’espaces naturels qui nous restent.

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié le 4 Septembre 2016

Après l'enquête publique qui s'est déroulée à la mairie de Valbonne en mai et juin 2016 sur le projet d'ensemble immobilier et commercial dit ZAC des Clausonnes, le commissaire enquêteur vient de délivrer un avis favorable au projet ce qui va permettre la construction d'un énorme bâtiment commercial aux Clausonnes en limite de la Valmasque et de la commune de Mougins.
Les élus de Mougins autrement déplorent cette décision.

Nous avons présenté un avis motivé et défavorable lors de l’enquête publique au sujet du projet de centre commercial de 130 000 m2 aux Clausonnes à Valbonne. Nous avons évoqué notamment l’impact sur la circulation déjà très dense, y compris pour les Mouginois, l’existence déjà abondante de surfaces commerciales à l’ouest du département, l’atteinte à l’environnement à proximité de la forêt de la Valmasque, le risque d’inondations avec l’imperméabilisation de surfaces importantes supplémentaires et la non-prise en compte du projet Ligne Nouvelle Ferroviaire.

Le rapport du Commissaire-Enquêteur est disponible sur le site internet de la commune de Valbonne : il est favorable malgré les 41 avis défavorables de citoyens, d’associations dont EVM et d’élus dont un élu de la majorité de Mougins et d’une pétition de 1150 signataires, et seulement 11 avis favorables.

Tous les arguments défavorables sont balayés. Le Commissaire Enquêteur fait confiance au promoteur et au Département 06 pour résoudre les problèmes de circulation (page 40 du rapport), il estime que les surfaces commerciales répondent à un besoin puisqu’il n’y a pas assez de magasins de meubles dans le département et les statistiques disent qu’il y a moins de commerces dans le 06 qu’ailleurs en France. Il déclare que les atteintes à l’environnement seront inexistantes et attend un avis favorable de la DDTM pour écarter tout risque d’inondations. Il constate que le projet est compatible avec toutes les hypothèses d’implantation de la Ligne Nouvelle Ferroviaire. Bref, Monsieur le Commissaire Enquêteur ne doit pas habiter dans l’ouest du département. Il est vrai que le projet a reçu l’avis favorable de toutes les instances susceptibles de donner un avis : CASA, Département, CDAC, DDTM, DREAL….

Cela promet pour le prochain projet pharaonique de Valbonne : 375000 m2 sur la colline juste en face des Clausonnes appelé « Côte 121 » avec une Cité du savoir et 2000 logements qui répondent sûrement à un besoin urgent de bétonnage d’espaces naturelles...

Anne Manauthon, Paul De Coninck

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié le 27 Juillet 2016

Quelques délibérations méritant débat et surtout les questions orales de Mougins autrement donnent de l'intérêt à ce conseil traitant de nombreuses affaires courantes.

Ce qu'en dit la presse : ...

http://mouginsautrement.com/wordpress/wp-content/uploads/2016.07.08.NM_.CMdu7juil.jpg

Attribution d'une subvention à 3F Immobilière Méditerranée pour l'acquisition-amélioration de 8/9 logements aidés pour actifs, sis 429, chemin des Campelières, en contrepartie de la réservation de 4 logements pour cette opération

Mougins autrement est favorable à la réalisation de logements sociaux. Le problème de ce quartier déjà urbanisé et proche du Cannet est lié au manque de structuration urbaine dans un environnement de routes à fort trafic automobile, avec une absence de sécurisation pour les piétons, associé à un déficit de transports en commun.
La même question a été posée pour le haut du Campon.

Suppression de la zone d'aménagement concertée de Saint-Martin

La question se pose du devenir du projet de crèche prévu dans ce quartier.
Le Maire indique qu'il y a lieu de vérifier la réalité du besoin...

Dépôt d'une autorisation d'urbanisme en vue du transfert du skate park à proximité du rond-point de Tournamy (Contre).

Anne Manauthon estime que la situation n'est pas favorable pour l'installation du Skate Park fréquenté par des jeunes, à proximité immédiate du rond point à fort trafic et tout proche de la pénétrante facteur de bruit et de pollution. Elle s'inquiète également pour les risques d'atteinte à l'EBC espace boisé classé attenant.

" Il nous semble inopportun d’installer un skate park, utilisé par des enfants et des adolescents, à proximité immédiate d’un rond point supportant une circulation très dense, et également à côté de la pénétrante Cannes-Grasse, au trafic encore plus dense. Non seulement ces enfants souffriront de la pollution et du bruit, mais l’accès par le rond-point sera aussi particulièrement dangereux. Par ailleurs, le site occupé par le bike park est situé en Espaces Boisés Classés. Si vous comptez aménager des parkings, vous allez forcément occuper ces espaces naturels, déjà éprouvés par les installations sportives.
Nous pensons que ce skate park doit trouver sa place à l’intérieur du projet de centre de vie, protégé des dangers et des nuisances de la circulation routière. "

Le Maire indique le respect de l'EBC et trouve l'environnement favorable proche de Tournamy.

Prise en compte du risque post-intempéries du 3 octobre 2015 dans le cadre des travaux de la ligne cannes-grasse (Abstension)

Paul De Coninck intervient pour préciser la position de la liste sur cette question

" Nous sommes un peu étonnés de vous voir si inquiet de la sécurité des Mouginois dans le cadre du projet de suppression du PN 5, alors que vous refusez la mise en place d’un PPRI sur le territoire de Mougins après plusieurs inondations dont la dernière a été catastrophique. Mais nous sommes comme vous pour le principe de précaution, et ce pont-rail ne doit pas constituer un risque pour les usagers en cas de fortes pluies.
Ceci étant, nous pensons que l’agrandissement des évacuations gravitaires ne représente pas un coût prohibitif et pourra être réalisé dans le cadre des travaux prévus. Les infrastructures de collecte des eaux pluviales de La Plaine doivent être adaptées, non seulement en fonction des pluies de plus en plus intenses, mais également en fonction de l’augmentation de l’urbanisation et l’imperméabilisation des sols qui en est la cause directe.
En conséquence, ce principe de précaution ne doit pas être un prétexte pour retarder encore les travaux. Nous pensons qu’il est possible de trouver un accord avec SNCF Réseau en bonne intelligence pour évacuer tout risque. "

Le Maire proteste en disant que ce n'est pas un principe de précaution mais de prévention !
Il indique que dans le cadre de la loi GEMAPI, la CAPL doit entreprendre des travaux de renforcement du réseau pluvial de l'avenue de la Plaine, D2000 à la place du D800 insuffisant
.

Paul De Coninck précise qu'il serait dommageable d'ajouter des retards aux travaux du PN5 déjà reportés par SNCF.

Dépôt d'une autorisation d'urbanisme en vue de la mise en place d'une clôture sur le terrain de l'ancienne villa Taba

Anne Manauthon demande si ce projet aura une incidence sur les cheminements piétons.
Aucune dit le Maire
.

QUESTIONS AU CONSEIL MUNICIPAL

Pour la liste Mougins Autrement Paul De Coninck a adressé au Maire des questions à soumettre au Conseil Municipal du 7 juillet 2016 :

1. Les jardins familiaux : Depuis plusieurs années, vous nous promettez la mise en place de jardins familiaux : aux Cabrières, aux Bréguières (conseil municipal du 2 avril 2012), au Font de l’Orme….Pouvez-vous nous informer de l’avancement de ces projets, et nous donner un calendrier de réalisation ?

2. Création d’un parking de 7000 m2 au lieu et place d’Espaces Boisés Classés au Font de l’Orme. Vous nous avez indiqué qu’une mise en demeure a été adressée au propriétaire du terrain afin de lui demander la remise en état des lieux immédiate, et qu’un procès-verbal d’infraction aux règles d’urbanisme a été transmis au Procureur de la République. Pouvez-vous nous informer de l’avancement de ce dossier puisque le parking est toujours en place ?

3. Nous nous sommes rencontrés, au début 2015, avec le Prédisent de l’association Agribio 06, pour promouvoir l’agriculture à Mougins par la mise à disposition de terres agricoles inoccupées à des candidats jeunes agriculteurs. Vous avez alors indiqué être très favorable à un tel projet. Pouvez-vous nous informer si des terres agricoles ont effectivement pu être mis à disposition afin de développer les circuits courts et l’agriculture bio et local ?

4. Pouvez-vous nous informer au sujet de l’avancement de la procédure judiciaire à l'encontre de la société qui a détruit 11000 m2 d'Espaces Boisés Classés aux Bréguières en 2012, et qui a fait l'objet d'une question au Conseil Municipal du 28 février 2013 ?

Le Maire donne des réponses :
- Pour les jardins familiaux, plusieurs sites ont été envisagés au chemin de Campane, prés de Av Rebuffel, au fond de l'Orme ; pour chacun de ces projet l'étude n'est pas au point ou n'a pas pu aboutir.
Près de l'école des trois collines une étude et une évaluation du coût sont en cours. Par ailleurs les autres terrains visés, propriété du SIMISA, n'ont pas été cédés
.

- La création d'un parking au Font de l'Ormea fait l'objet d'un constat en mars 2015 et d'un procés verbal transmis au Procureur pour une infraction portant sur 1700m2 de parking. nous sommes dans l'attente d'une décision de justice. Nous avons fait une mise en demeure de reboiser suivi par la plantation d'arbres sur le parking

- Suite à l'entretien avec Agribio06 nous n'avons pas identifié de terrain communal pouvant répondre à la demande. Il demande à Paul De Coninck de faire des propositions de terrains !

Paul constate que le Maire n'est pas obligé de faire un effort mais pourrait essayer de favoriser l'agriculture.

Anne rajoute que, de la même façon qu’une délibération a été voté précédemment par rapport au type de commerce qui peuvent s’installer sur la commune, nous pourrions prendre une décision pour favoriser l’agriculture. C’est un choix que le maire ne veut pas faire. Mougins était avant une commune où des agriculteurs pouvaient s’installer il est de notre responsabilité que cela le redevienne.

- Pour la procédure Delta-Sirti au chemin du Ferrandou, le maire constate que la procédure d'urbanisme a été détournée ; une autorisation avec étude d'impact a été remplacé par une simple déclaration... Le constat est fait d'empiétement sur les EBC. Une ordonnance de remise en état sous astreinte a été obtenu mais sans résultats concrets. Un dossier déposé sur le bureau du Procureur doit donner lieu à une audience en octobre 2016.
Nous avons à faire à un comportement de bandits
!

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement