Journal des élus n°2 - Novembre 2010

 

titre-journal-elus-blog--copie-1.jpg 

Numéro 02                                                                                                   Novembre 2010

Pierre Desriaux, Paul De Coninck, Véronique Ronot–Desnoix

Edito

Voici le deuxième journal des élus de la liste Mougins autrement, liste de gauche, écologiste et citoyenne. Nous vous présentons le travail des conseillers municipaux depuis un an.

Nous vous informons de nos interventions au conseil municipal. Nos positions sont souvent critiques mais toujours argumentées et nos propositions sont écoutés mais malheureusement rejetés, voila comment nous estimons représenter une opposition constructive sans concession.

Nos textes détaillés sont publiés sur le blog : http://mouginsautrement.over-blog.com

N’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos avis qui nous sont précieux.

Ensemble nous avancerons.

 

L’Éco’parc

L’Eco’parc accueille l’exposition itinérante de la Cité des sciences, sujet de qualité qui va intéresser les grands et les petits bien au-delà du périmètre Mouginois.

Avec ce succès annoncé, M Galy fait une publicité sans précédent pour son Eco’parc et M Estrosi fait de la récupération pour vanter les capacités de la technopôle de Sophia et de sa future Eco’vallée du Var. L’ancien musée de l’auto est devenu un enjeu politique pour faire oublier les difficultés économiques et la crise mais aussi les échecs locaux sur Mougins.

Nous, conseillers d’opposition avions dit non parce que Mougins ne doit pas s’engager seul dans cette opération qui doit manifestement être traitée à un autre niveau (département, région et pourquoi pas l’Etat avec un ex-ministre de l’industrie si proche). Nous avions dit aussi que l’Eco’parc dans la plaine des Bréguières ne devait pas être un appel à l’urbanisation et à la disparition des zones agricoles de proximité si rares de nos jours et qui méritent d’être sauvegardées. Nous avions souligné l’éloignement et les difficultés d’accès.

L’investissement est colossal, de l’ordre de 2 millions d’euros pour les contribuables Mouginois ! Sans compter le fonctionnement, la maintenance, la gestion et le personnel… Cher Eco’parc.

Nous nous devions de rappeler ces observations sur le fond.

 

 

Agenda21  Mougins autrement propose

le lancement d’un Agenda 21,
l’idée est écartée par le Maire.

Depuis la Convention de Rio en 1992, plus de 150 chefs d'État ont signé un programme d'actions pour le 21ème siècle nommé Agenda 21, qui décline le concept de développement durable en s’appuyant sur 3 piliers fondateurs : l'action économique, le développement social et la gestion économe des ressources naturelles.

Cette procédure s’applique maintenant aux villes et collectivités qui veulent s’engager dans une démarche raisonnée d’aménagement durable en instaurant un dialogue avec les habitants, les organisations locales et les entreprises pour fixer des objectifs cohérents dans les trois domaines du social, de l’économique et de l’environnement. De nombreuses communes du bassin cannois se sont déjà lancées dans cette réflexion pour fixer des objectifs concrets.

Le Maire de Mougins nous déclare que c’est inutile, que l'Agenda 21 coûte cher et est trop contraignant, que Mougins n’a pas attendu cette procédure pour faire de « l’environnement ». Il est vrai qu’un Agenda 21 local pourrait mettre en lumière les insuffisances de la gestion locale.

Regrettable car ce travail permettrait de recadrer les politiques de développement et de protection sociale et environnementale à Mougins.

Mougins sous haute surveillance,
                        pardon sous haute protection.

 camera-village  La vidéo-surveillance en France, au delà de l’atteinte aux libertés, c’est aussi un marché énorme et florissant dont le chiffre d’affaires est passé de 224 millions d'euros en 1993 à 490 millions d'euros en 2003, soit 118 % d'augmentation.  

Ces technologies sécuritaires qui, jusqu'en 1990, équipaient pour l'essentiel les espaces privés: entreprises, centres commerciaux, résidences ont trouvé preneur auprès des collectivités locales dès lors que la droite au pouvoir s'est mise à jouer sur un ressort bien connu, celui de l'insécurité.

La vidéo-surveillance est une machine à tout faire, prévenir les désordres urbains, empêcher toute présence indésirable, identifier les délinquants, rassurer les populations etc...

Et bien sûr, dans le même temps, la police de proximité qui jouait ce rôle rassurant auprès de la population disparaît.

A Mougins, le coût pour la ville atteint 1,1 millions d’euros en 2010(1)qui s’ajoute aux tranches précédentes pour un taux d'élucidation d'affaires très faible ! Alors que penser de tout cet argent déversé dans les poches de sociétés qui jouent sur la peur des gens ? Simplement qu'il pourrait être mieux utilisé, pour un vrai centre de vie à Tournamy ou pour la réalisation de trottoirs sécurisés par exemple.

(1)   Après les 21 caméras en 2008 et 2009, 25 caméras sont prévues en 2010.   

A propos de nos poubelles.

Chaque année, lors de la présentation du rapport sur la collecte des déchets, nous intervenons pour proposer d’améliorer cette collecte afin de pouvoir se passer à terme de l’incinérateur, puisque 80 % de nos déchets sont recyclables.

Après avoir sensibilisé les Mouginois à la prévention (diminuer les déchets en choisissant d’acheter des produits sans suremballage), nous devons absolument augmenter la part du tri et du recyclage qui est actuellement seulement de 13 %. Remplacer une collecte hebdomadaire ordinaire par une collecte sélective de papier, de verre et d’emballages peut sensiblement augmenter cette part. Stimuler le compostage individuel des déchets organiques (voilà un avantage de l’étalement urbain) d’une part, et collecter ces déchets dans les restaurants, les cantines et la clinique d’autre part, est une deuxième manière de réduire la partie non recyclée.

Le coût financier de la collecte sélective et du tri est inférieur au coût de l’incinération des déchets. De plus, chaque année, l’incinérateur d’Antibes produit 40 000 tonnes de mâchefers (sur 160 000 tonnes de déchets incinérés) qu’il faut stocker en décharge dans les Bouches du Rhône. Nous pouvons nous passer de l’incinérateur, mais chacun doit participer à l’effort.

 

Le Quartier Saint Martin
                              toujours menacé.

Le nouveau PLU le confirme : un méga centre commercial est toujours possible à Saint Martin.

Malgré les nombreuses oppositions et aucune approbation lors de l’enquête publique (cette fois, un simple clic sur internet ne suffisait pas pour exprimer son avis favorable), le Maire a décidé de persévérer dans l’inacceptable.

Même la recommandation du Commissaire Enquêteur de « prendre en compte les aspirations de la population lors de l’élaboration d’un programme d’immobilier commercial à Saint Martin » n’a pas suffi à modifier les ambitions municipales.

Le PLU permet bel et bien un centre commercial de 52 000 m2 desservi par des routes déjà saturées.

Mais, sauf retournement spectaculaire, IKEA devrait maintenant trouver son bonheur à Nice, près du projet de Grand Stade, dans l’éco vallée, sur des terres agricoles. Quid alors à Mougins ? Y aurait-il une concertation, un dialogue avec les Mouginois et plus particulièrement avec les habitants du quartier avant le lancement d’un nouveau projet ?  

Nous le souhaitons.

 

Budget 2010,
                besoin de prospective.

manque de sécurité  Chaque année le budget prévisionnel suscite de lourdes critiques, aussi bien sur la méthode que sur les choix proposés.

La liste des investissements nous apparaît comme un catalogue sorti du chapeau, sans aucune vision d’ensemble et sans véritable programmation pluriannuelle. Nous regrettons vivement que les grands projets communaux ne soient pas le résultat d’une concertation démocratique, associant le conseil municipal, les associations et la population.

Le Maire nous dit que son programme a été approuvé au moment des élections en 2008 mais depuis, nous attendons une réelle programmation des opérations promises et un suivi sérieux qui reste absent de l’information municipale.

Nous avons fait des propositions pour une démarche programmatique plus rigoureuse, mais la gestion actuelle se poursuit au fil des opportunités.

Nous n’avons pas les même priorités : sur 7,3 M€ d’investissements, près de 4,5 M€ nous posent problème : la vidéosurveillance, les travaux à l’Eco’parc, l’aménagement du village, de ses parkings et l’événementiel de prestige.

Dans le même temps, les projets urgents de réhabilitation et de sécurisation de voirie prennent du retard dans les quartiers. Les grands problèmes de la circulation saturée et du manque de transports en commun sont criants et les besoins d’équipement pour la vie associative et culturelle restent insatisfaits.



Brèves

Opposition constructive ?

 Des mauvaises langues osent affirmer que nous sommes contre tout ! Que nenni.

Nous apprécions et nous votons un certain nombre d’actions proposées par la majorité :

Le projet de jardins familiaux, l’aménagement de terrains sportifs pour les jeunes, les subventions aux associations, la réhabilitation des écoles et bâtiments communaux avec dispositifs d’économie d’énergie et production d’énergies renouvelables, les majorations de COS pour logements sociaux et pour normes environnementales…

 

A8bis nostalgie !

Le Maire regrette l’abandon du projet A8bis garant selon lui du développement de l’arrière pays et du décongestionnement de Mougins.

Aujourd’hui le développement durable préconise l’arrêt du tout routier au profit des transporst en commun.

  

Réforme des retraites.

Les Mouginois se sont mobilisés nombreux pour s’opposer à l’inacceptable réforme des retraites imposée par Sarkozy et son gouvernement.

Merci et bravo à tous nos amis qui ont manifesté contre cette réforme. 

 

Le Val-Tournamy,
                        
en faire un cœur de ville !

val de mougins Le village historique est devenu une vitrine touristique vidée de ses habitants, de ses commerces et de son artisanat.

Mougins est en manque d’une centralité réellement attractive par ses commerces, ses équipements, sa place, son lien social et culturel.

La promesse électorale du Maire pendant les deux dernières campagnes était de structurer l’espace Le Val-Tournamy pour en faire un vrai centre de vie. Nous soutenons ce projet, il figure en bonne place dans nos propositions. Malheureusement, nous apprenons qu’il a été abandonné. 

Après le refus par la CNAC de l’opération Family Village, le potentiel de constructibilité de la zone St-Martin est resté intacte avec le nouveau PLU ; cette énorme possibilité offerte aux aménageurs privés représente une concurrence fatale au développement du centre de Mougins !

Voilà comment le Maire gère le développement de Mougins, en poussant un projet Ikea inadapté et en condamnant du même coup la structuration d’un vrai centre.  

Aujourd’hui nous pensons qu’il faut proposer une orientation réaliste et capable de répondre aux attentes des Mouginois pour développer notre ville. La bonne méthode à nos yeux est de lancer une large concertation sur le projet de restructuration de notre futur cœur de ville. 

 

 

Le SCOT ouest des Alpes Maritimes
                             
décidera de notre avenir  

 schema scot Voilà plus de deux ans que les élus des 29 communes de l’ouest des Alpes Maritimes (de Cannes à Saint-Auban en passant par Mougins) ont commencé à préparer un document d’urbanisme qui décidera de notre avenir : Le Schéma de Cohérence et d’Organisation Territoriale(1) est un super POS ou PLU qui imposera ses orientations aux PLU (plans locaux d’urbanisme) de ces 29 communes.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a des enjeux importants sur ce territoire. Le foncier par exemple : selon le diagnostic établi par le bureau d’études, 90 % des espaces urbanisés sont occupés par le résidentiel (chaque habitant occupe en moyenne 740 m2 !) et 10 % par tout le reste (activités, services, commerces, infrastructures), alors que sur l’ensemble de la région PACA, la proportion est de 50/50. Autre enjeu, les transports en commun : sur le territoire du SCOT, 6 % seulement des déplacements se font par les transports en commun alors que le pourcentage est de 12 % dans l’ensemble des Alpes Maritimes. Et puis, l’insuffisance de logements pour actifs rend le recrutement difficile pour les entreprises (70 % des habitants ont droit au logement social alors que seulement 9 % en bénéficient).

Bref, qu’il s’agisse de l’habitat, des déplacements, du développement économique, de l’environnement ou de l’organisation de l’espace, ce SCOT va orienter notre avenir de manière considérable, d’autant plus qu’il devrait être exemplaire par rapport aux objectifs du Grenelle de l’environnement.

Nous en sommes actuellement à la première phase, et une concertation est en cours. Nous pouvons et nous devons contribuer à l’élaboration de ce document pour améliorer les transports en commun, arrêter l’étalement urbain, augmenter le nombre de logements sociaux, empêcher les infrastructures commerciales surdimensionnées et préserver les zones naturelles et agricoles à Mougins et dans l’ouest des Alpes Maritimes. L’exposition itinérante s’arrêtera à Mougins du 13 au 23 décembre.

(1) site officiel : http://www.scotouest.com

 

Le PLU
            
dessine mal notre ville.

Le PLU dessine l’avenir de notre ville mais nos enfants risquent d’être déçus car il n’est pas bon !

Les forêts coupées et les champs de cultures transformés en constructions sont des actions irréversibles. Pourtant cela se passe à Mougins de manière lente et progressive ; l’étalement urbain nous gagne. Vanter les bienfaits de la « commune-jardin » est contestable car si d’un coté elle permet de préserver un cadre paysager, de l’autre elle consacre l’urbanisation par un habitat dispersé avec tout ses inconvénients comme l’usage de la voiture qui est pour la plupart des habitants le seul mode de déplacement possible.

Le PLU a de nouveau été approuvé par la majorité municipale sans que nos cris d’alarme ne soient entendus. Après une annulation, une nouvelle enquête publique et un nouveau rapport du Commissaire enquêteur, le dossier très peu modifié a été resservi. Les défauts d’origine sont tous présents dans la dernière mouture :

·       Insuffisance de logements sociaux,

·       Poursuite de l’étalement urbain,

·       Disparition de 54 ha de zones agricoles (57% de réduction),

·       Urbanisation des espaces naturels,

·       Insuffisance de densification urbaine dans le centre et les quartiers,

·       A St-Martin une zone toujours prête à accueillir un hyper centre commercial,

·       Des transports en commun inadaptés et sans perspectives ; les modes doux, piétons, vélos délaissés.

Beaucoup de griefs que nous vous invitons à examiner en détail dans notre dossier sur le blog Mougins autrement.

La procédure adoptée par le Maire lui permet d’échapper à l’application des dernières lois du Grenelle 1 et 2. Les amis politiques du Maire votent des lois à l’Assemblée Nationale mais au plan local ce dernier fait tout pour ne pas les respecter !

 

Surprenant pour un Maire qui prône le développement durable.

 

 
Agenda.

16 décembre à 19h30,

le prochain Conseil Municipal toujours ouvert au public.

  

 Contacts.

Pour nous contacter, nous rencontrer ou échanger sur tel ou tel dossier vous pouvez nous joindre :

Pierre Desriaux 04 93 45 60 64

Paul De Coninck 06 86 86 51 01

Véronique Ronot - Desnoix 06 33 06 16 56


 

Repost 0