Le journal des élus n°1

Numéro 01                                                                                              Octobre 2009

Pierre Desriaux, Paul de Coninck, Véronique Ronot–Desnoix

Édito

Une autre vision des choses...

Le nouveau journal que vous tenez entre les mains veut vous informer régulièrement des débats importants qui animent chaque mois le Conseil Municipal.

Conseils de quartiers, Ikea, budget, les Bréguières, valorisation des déchets… Depuis notre élection en mars 2008, nous avons souvent confronté notre vision des choses avec celle de la majorité.

Nous avons formulé des propositions constructives, mais aucune n’a été retenue par le Maire. Les 18% de Mouginois qui nous ont élus ont le droit de savoir comment, à chaque Conseil, nous défendons les valeurs de gauche, les valeurs écologistes et les valeurs citoyennes par des interventions construites et réalistes.

Cette information n’étant pas fournie par ailleurs, nous avons décidé de nous en occuper nous-mêmes et de rétablir certaines vérités qui dérangent.

Bonne lecture !

Liste Mougins Autrement

 

Ikea, le retour...

A l’issue du conseil municipal du 2 juillet, à la surprise de tous, et avec comme seul « dossier » une plaquette publicitaire vantant les mérites d’un nouveau projet de centre commercial, les élus ont été priés par le Maire de voter une motion de soutien après un simulacre de débat contradictoire. C’est tout à l’image de ce que le Maire aime appeler « la concertation » et « le dialogue ». C’est autoritaire et méprisant, tant pour les élus que pour les Mouginois. Et c’est ainsi que l’avenir de notre ville est décidé.

Ce dont nous sommes certains, c’est que ce nouveau projet, même plus petit (mais comment un plus petit projet peut-il amener plus d’emplois que le précédent ?), même avec une piscine (comme si Mougins, une des villes les plus riches de France avait besoin d’Ikea pour se permettre cet équipement), ce projet va créer une dégradation de la qualité de vie du quartier St Martin, de Mougins et de toutes les villes environnantes par la saturation du réseau routier, par la pollution et par le déséquilibre commercial. Ikea n’a pas sa place à Mougins.

Nous espérons vivement que la Commission Départementale d’Aménagement Commercial jugera ce projet selon les seuls critères que la loi a précisé : l’aménagement du territoire et le développement durable.

 

La collecte des déchets…

La fermeture de la décharge de la Glacière à Villeneuve Loubet nous apprend que les déchets ménagers posent problème.

Comment le résoudre ?

Le rapport annuel sur la collecte des déchets indique que chaque Mouginois produit chaque année près de 500 kg d’ordures ménagères, alors que la moyenne nationale est de 353 kg. Il faut donc commencer par réduire le volume et cela demande un effort de chacun. Nous avons proposé au conseil municipal de mettre en place une campagne de sensibilisation par l’intermédiaire de Mougins Infos notamment, mais le Maire est contre.

Ensuite, il faut trier. Nous trions déjà, mais il faut trier plus. Plus de papier, plus d’emballages, plus de déchets biodégradables. Nous avons proposé une collecte de papier et du verre en porte à porte, mais le Maire est contre.

Enfin, nous avons proposé de remplacer la taxe forfaitaire d’ordures ménagères par une taxe en fonction du volume de déchets non triés. C’est proposé par le Grenelle de l’environnement, cela marche dans de nombreux pays. Le Maire est contre.

Et pendant ce temps, 50 semi-remorques quittent les Alpes Maritimes chaque jour pour aller déverser nos déchets dans les Bouches du Rhône…

 

Les conseils de quartier...

Attachés comme nous le sommes à la démocratie participative, il va de soi que nous sommes très favorables aux conseils de quartier. Sauf que, à Mougins, les conseils de quartier ressemblent surtout à des « bureaux de plaintes », signalant les ornières ou les haies non taillées. C’est une conception dégradée du principe de démocratie.

Les conseils sont fermés, les membres sont choisis par le Président qui est choisi par le Maire. Cette affirmation en conseil municipal a provoqué un tollé chez les membres de la majorité, nous lançant une grossièreté, ce qui témoigne du niveau du débat démocratique.

Et pourtant, nous avons la preuve écrite qu’au moins deux citoyens honorables de notre ville ont été exclus de cette instance.

Alors, si on débattait de l’avenir de Mougins, du nouveau centre de vie, par exemple ? Pas possible, seuls les commerçants ont pu recevoir des infos, même pas les conseillers municipaux. Du développement économique ?( )Domaine réservé des acteurs économiques de l’avenue de la Plaine. Nous sommes pour des conseils de quartier ouverts à tous, qui se réunissent plus souvent, et dont les réunions sont annoncées dans la presse. Le Maire est contre.

 

Les finances...

Un budget confortable, une gestion opportuniste.

Tel est notre sentiment sur la gestion des finances. Notre commune est relativement riche ce qui engendre des recettes confortables. Par contre l’orientation budgétaire est soit précise dans des domaines que nous n’approuvons pas comme la vidéosurveillance, le tourisme de luxe, les dépenses de prestige, soit opportuniste dans la programmation des grands projets. Certaines opérations prévues sont retirées (Route de la Roquette), d’autres sont ajoutées selon les opportunités (achat des Muscadins et divers terrains).

Nous n’avons pas la même conception de l’utilisation des finances communales. Un budget doit être l’outil d’un programme. A travers les finances nous devrions voir le projet municipal. Ce n’est pas le cas.

Il nous parait indispensable de mettre en place une prospective sur le programme d’investissement de la commune et des priorités de fonctionnement. Un programme électoral ne peut pas suffire il doit être accompagné par un outil démocratique de pilotage de sa mise en œuvre.

Une bonne gestion de la réalisation du projet municipal nécessiterait un affichage des objectifs de la commune en matière d’investissement, une transparence vis-à-vis des conseillers municipaux et de la population, et son approbation constituerait un choix du conseil municipal.

L’ensemble devrait être suivi aux différentes phases d’élaboration et de réalisation avec un tableau de bord régulièrement mis à jour et publié.

On ne gère pas une collectivité et ses fonds publics comme une entreprise avec ses impératifs de rentabilité !

 

Découvrir Mougins à pied.

Un vrai moment de pur bonheur !

Depuis quelque temps, je prends le bus pour aller à Tzanck. Pour s’y rendre, aucun problème, en revanche pour revenir, c’est une autre histoire.

Les horaires de bus ne sont pas franchement pratiques pour ceux qui ne vont ni au travail ni à l’école.

Donc au bout d’un moment passé à espérer un bus qui ne viendra pas (les horaires ne sont pas affichés bien entendu, ce serait trop facile), je décide de recourir au seul moyen que j’ai de rejoindre mon chez moi, mes pieds…

Jusqu’à la gendarmerie pas de problème: trottoir large, passage bien protégé.

Un peu plus bas, plus de trottoir. On rase les murs au sens propre comme au figuré et les voitures elles aussi vous rasent… Et les automobilistes qui vous dévisagent en se demandant ce que vous faites là, on croit rêver.

Et oui, en ville aussi la rue appartient désormais aux voitures…

On arrive à St Basile où les trottoirs sont larges. Après, c’est l’horreur, plus de trottoirs du tout, un semblant de piste piétonne le long de la route d’une largeur plus qu’insignifiante et toujours les automobilistes qui vous frôlent et les poids lourds n’en parlons pas !!!

Au chemin des Colles un bout de trottoir de… 20 m. Puis plus rien, et à nouveau la « mini-piste » piétonne agrémentée cette fois d’herbes folles vous obligeant à vous jeter sous les roues de voitures encore plus folles.

En arrivant chemin de la vieille fontaine, je suis toujours vivante, un dilemme se pose à moi: de quel côté de la chaussée vaut-il mieux se trouver pour ne pas risquer de se faire écraser ? On voit bien après le lavoir un bout de trottoir qui nous laisse à penser qu’il vaut mieux rester à droite, mais pas de chance : un peu plus bas, plus de trottoir et plus de piste.

Devant moi, une dame d’un certain âge descend vers Tournamy en essayant d’éviter les nids de poules et les bosses provoquées par les racines des arbres et du coup elle se retrouve régulièrement face à des voitures toujours aussi peu soucieuses des piétons.

Enfin nous voici arrivées toutes les deux saines et sauves sur le trottoir protégé du tunnel de la pénétrante. Ouf !

 

Le Pacte Foncier

A propos du logement.

L’assemblée communale a eu à se prononcer sur l’approbation du Pacte Foncier 06, un document établi par l’État qui a interpelé les communes pour tenter de relancer le logement social et mieux maitriser le foncier nécessaire.

Un dossier qui fait apparaître la carence en logements sociaux dans les Alpes Maritimes avec des incidences sur toute la chaine du logement et des conséquences handicapantes sur les capacités du département à assurer son développement économique.

En signant le pacte, la commune s’engage à prévoir les 20 % de logements sociaux. Le Maire est bien sûr prêt à le signer mais comme il le dit si bien : « je ne compte pas respecter les 20% de logements pour actifs » (avec un petit sourire qui en dit long sur tout le bien qu’il en pense !). Pour le paraphraser, comme il nous accusait dans le dernier Mougins Infos d’être pour tout et contre n’importe quoi, je dirais : M le Maire est pour le Pacte Foncier mais contre l’augmentation des logements sociaux prétextant qu’il n’y a pas de demande à Mougins.

Il parait difficile de vouloir développer la commune et penser que les actifs iront habiter ailleurs. L’effort pour créer des logements doit être réparti dans toutes les communes y compris à Mougins pour respecter les équilibres urbains et satisfaire les demandes.

 

La Poste

Lors du conseil municipal du 21 septembre 2009, à l’occasion d’une question orale, nous avons demandé que le service public postal soit défendu. Pour cela il ne faut pas s’engager sur la voie de la privatisation qu’ont suivie France Télécom ou EDF. Cette ouverture à la concurrence devait apporter des baisses de tarif pour les particuliers, on sait aujourd’hui ce qu’il en est et les salariés de ces entreprises n’ont pas vu leurs conditions de travail s’améliorer loin s’en faut…On sait très bien que les entreprises privées qui ont déjà pris une part des activités de la poste s’intéressent plus aux entreprises qui ont des envois groupés qu’aux particuliers, car seule compte la rentabilité.

Mais M. le Maire ne l’entend pas de cette oreille ; cette privatisation qui ne dit pas son nom n’a pour lui que des avantages et représente à elle seule la solution à tous les problèmes.

Nous restons persuadés que la mort annoncée de ce service public ne peut que desservir les communes les plus petites et rendre aléatoire à plus ou moins long terme, la distribution nominative du courrier.

 

Les Bréguières...

et le Développement Durable (1)

La décision de reprendre le site du Musée de l’Automobiliste par la Mairie en créant une vitrine du développement durable relance la problématique du quartier des Bréguières ( voir le dossier « Les Bréguières » sur www.ev-mougins.com ) .

Le Maire affirme sa volonté de créer un pôle de développement et d’urbanisation de la plaine, solution proposée comme un remède à une évolution non maîtrisée depuis la réalisation de l’autoroute A8.

Nous avons toujours soutenu l’idée de conserver une coulée verte prolongeant le Parc de la Valmasque où l’agriculture garderait sa place. Sur ce point la précédente liste de gauche au conseil municipal s’était opposée au projet de PLU ce qui nous convient parfaitement ; un recours au Tribunal Administratif est en cours d’instruction contre la zone d’urbanisation future.

La question se pose de savoir s’il faut poursuivre cette fuite en avant du développement à tout prix, ou affirmer la volonté de ne pas céder à la facilité de l’étalement urbain au détriment des espaces à vocation agricoles et naturels. Depuis des décennies, Les Bréguières est un quartier totalement délaissé et non maitrisé. Curieusement un nouvel intérêt se révèle pour y faire quelque chose. L’espace libre, denrée de plus en plus rare, attise les appétits. De nouveaux investisseurs feront-ils le ménage ?

Jeu dangereux qui n’offre aucune garantie sinon le risque d’aggraver les désordres et d’accentuer les nuisances sur les habitants du lieu et des quartiers voisins.

(1) Nouvelle définition pour les bétonneurs : « Le développement est durable quand les dégâts occasionnés sont irréversibles »

 

Le mot

de Michèle Pastorelli

Depuis mon départ du Conseil Municipal, en janvier 2009 (où j’ai été remplacée par Véronique Ronot), le travail des élus de gauche poursuit son difficile parcours. Comme précédemment, le Maire et sa majorité continuent à confondre information à postériori (quand elle existe !), avec véritable démocratie. Ils continuent à caricaturer nos positions, à s’opposer à nos propositions. Les sourires de façades masquent mal le mépris, la crainte des débats, et l’autoritarisme.

C’est sûr, trois élus ne feront pas changer la politique municipale… Alors, se décourager ? Renoncer ? Sûrement pas !

Ces élus sont précieux. S’ils n’y étaient pas, la politique municipale serait encore plus obscure, plus autoritaire, par cette majorité qui se croirait alors comme « propriétaire » de la Commune, cette majorité qui, déjà, est fière de gérer Mougins « comme une entreprise », comme si les impôts (nos impôts !) leur appartenaient ! Comme s’il ne convenait pas que NOTRE argent nous revienne, sous forme de SERVICES PUBLICS, et non de cadeaux faits à certaines catégories socio-professionnelles !

Bref, NE PAS RENONCER ! Au contraire, faire plus, faire mieux ! COMMENT ?

L’Association « Ensemble Vivre Mougins » (1), depuis maintenant 8 ans, est le relais entre les élus et les Mouginois.

Si vous souhaitez réfléchir avec nous, aider les élus, mais surtout vous aidez vous-mêmes pour être mieux informés, pour mieux participer aux débats démocratiques qui doivent normalement se dérouler dans toute commune, alors, n’hésitez pas à rejoindre cette Association civique que M. le Maire a « curieusement » omis de mentionner dans son « catalogue » des Associations.

(1) retrouvez EVM : “Ensemble, vivre Mougins” sur www.ev-mougins.com.

 

Agenda...

Vendredi 23 octobre à 19h30

Rencontres de Mougins, sur le thème :

Quels tourismes pour Mougins ? Quels développements ?

Bar de la Source av de Tounamy

 

19 octobre, 23 novembre et 17 décembre à 19h30

pour les prochains Conseils Municipaux qui sont ouverts au public.

 

_____________________________________________________________________________________

Contacts

Pour nous contacter, nous rencontrer ou échanger sur tel ou tel dossier vous pouvez nous joindre :

Pierre Desriaux 04 93 45 60 64

Paul de Coninck 06 86 86 51 01

Véronique Ronot - Desnoix 06 83 52 05 23

Nous vous informons régulièrement sur les conseils municipaux, sur nos prises de position sur le Blog :

http://mouginsautrement.over-blog.com - N’hésitez pas à laisser vos commentaires.

Ensemble nous avancerons.

______________________________________________________________________________________

Repost 0