Articles avec #urbanisme tag

Publié le 17 Septembre 2015

Les élus de la liste Mougins autrement ont déposés un dire auprès du commissaire enquêteur pour donner leur avis sur ce projet de modification du PLU (voir ci-dessous).
On peut regretter avant tout que le projet ai été établi et mis à l'enquête sans aucune concertation avec la population.
Comment s'étonner dans ces conditions que les Mouginois soient inquiets ou mécontent des choix fait par la direction municipale. Le maire a lancé en urgence une réunion d'information pour rattraper le manque de concertation préalable. Après avoir brandit l'épouvantail du Préfet et son pouvoir de préemption, il demande aux citoyens de s'exprimer à l'enquête au dernier moment pour pouvoir corriger le projet.

LE DIRE

                                                                                     Mougins le 15 septembre 2015

Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Après étude du dossier relatif au projet de modification no 3 du PLU de Mougins, nous souhaitons vous faire part de nos observations.

La modification no 3 du PLU de Mougins permet de prendre en compte les dispositions de la loi ALUR, qui favorisent la constructibilité des parties urbanisées des communes pour ainsi augmenter l’offre de logements pour actifs et faire diminuer, par le jeu de l’offre et de la demande, le coût actuellement trop élevé de ces logements, ce qui pénalise l’économie de la commune. Cette loi impose également un taux de 25 % de logements sociaux.

Il est indéniable que le nombre actuel de logements sociaux (environ 6 %) sur la commune de Mougins est insuffisant. Augmenter ce nombre ne doit pas défigurer le cadre de vie des habitants. La commune de Valbonne, par exemple, compte près de 20 % de logements sociaux sans pour autant créer des déséquilibres quant à l’aménagement du territoire, ni provoquer le mécontentement de la population.

La particularité de la ville de Mougins, et pour certains sa fierté, réside dans son caractère de « commune-jardin », autrement dit, l’espace considérable occupé par les zones pavillonnaires.

Au regard du tableau à la page 14 de la notice de présentation, on constate que la part urbanisée de la commune de Mougins ( zones UA, UB, UC, UF, UG, UH, UM, UY) ne représente que 6 % du territoire communal. La zone pavillonnaire (UD) par contre, représente près de 50 % de la commune. D’où la difficulté d’appliquer la loi ALUR, puisque toute zone U, y compris la partie pavillonnaire, est concernée. Il n’était nullement dans l’esprit de la loi ALUR de densifier l’étalement urbain, même au contraire, mais la configuration « commune jardin » de Mougins, synonyme d’étalement urbain, a détourné l’esprit de la loi, et il a été nécessaire de jouer avec le CES et la hauteur maximale des constructions pour contrer la suppression du COS.

La modification no 3 du PLU de Mougins, pour satisfaire les modalités de la loi ALUR, a instauré des petites zones à majoration, éparpillées sur l’ensemble du territoire de la commune, y compris dans les zones pavillonnaires. Cela revient à augmenter l’étalement urbain contre lequel toutes les législations en matière d’urbanisme depuis l’an 2000 se sont élevées (loi SRU, lois Grenelle 1 et 2, Scot, DTA et maintenant la loi ALUR). Cela va également à l’encontre du concept de « commune-jardin », que la municipalité de Mougins souhaite conserver.

Il en résulte que cette modification du PLU, en prétendant se conformer à la loi ALUR, va à l’encontre de la loi. La loi ALUR incite à densifier les centres en augmentant sa constructibilité or cette modification no 3 du PLU de Mougins n’augmente pas la constructibilité des centres Le Val, Tournamy et Campelières !

La loi ALUR incite également à la densification des zones à proximité (moins de 300 mètres) des transports collectifs, pour limiter l’usage de la voiture et ainsi lutter contre la pollution et la saturation des routes.

Nous nous opposons à toute densification des zones pavillonnaires éloignées des transports collectifs, et demandons, pour arriver à l’objectif de 25 % de logements sociaux, pour créer un vrai cœur de ville et pour faire vivre le commerce de proximité dans les centres, l’augmentation de la constructibilité de ces centres.

Nous espérons que ces observations seront prises en compte dans votre rapport et nous vous prions d’agréer, monsieur le Commissaire Enquêteur, l’expression de notre parfaite considération.

                                    Paul De Coninck                        Anne Manauthon

                                    Conseiller municipal                  Conseillère municipale

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié dans #urbanisme

Repost 0

Publié le 22 Février 2015

Trois questions d'importance avec le compte administratif, le débat d'orientation budgétaire et le cœur de Mougins (PLU), font débat et critiques de l'opposition.

Ce qu'en dit la presse

Compte administratif 2014 – budget principal

Paul de Coninck intervient :

Il est parfois bien de ne pas avoir recours systématiquement au copier/coller lors de la rédaction des projets de délibération, parce que cette fois-ci, la première phrase du rapport, je cite : « une bonne utilisation des crédits réels votés » est franchement déplacé quand on apprend ensuite que les dépenses d’investissement votés n’ont été utilisés à hauteur de seulement 52.90 % sans les restes à réaliser. Un pourcentage aussi bas n’a jamais été atteint, et on peut se poser des questions quant à l’utilité du vote du budget primitif, qui n’a aucun rapport avec la réalité. Nous voulons souligner ici à nouveau la pertinence d’une prospective, et nous espérons que vous aller vous servir de cet outil à l’occasion du budget primitif 2015.

Très peu d’investissements donc en 2014. Nous retombons encore plus bas qu’avant 2013, année pré-électorale exceptionnelle en la matière avec près de 12 millions d’investissement d’équipement contre moins de 7 millions en 2014.

Nous regrettons donc, comme chaque année, le manque d’ambition et le manque d’investissements en matière notamment de sécurité routière avec l’aménagement de trottoirs et de pistes cyclables, de parkings-relais et de covoiturage, de logements sociaux, de travaux d’isolation thermique des bâtiments municipaux, d’achat de terres agricoles pour favoriser la production locale… Mougins a besoin de tant d’investissements pour garder ses habitants et en attirer de nouveaux.

Evidemment, avec des revenus confortables et peu d’investissements, il est normal d’être à peine endetté, mais en regardant le tableau des ratios, nous sommes quand-même étonnés qu’en matière de dépenses de fonctionnement par habitant, Mougins se retrouve à un niveau nettement supérieur par rapport aux communes de la même strate. Nous n’avons pas trouvé encore une explication satisfaisante.

Pour toutes ces raisons, nous n’approuvons pas le compte administratif 2014.

Devant les critiques de Paul De Coninck faisant ressortir que le taux d'utilisation des crédits d'investissement à 61% n'a jamais été aussi bas, le maire veut rassurer en expliquant que les ratios sont bons et reflète une bonne gestion par un encourt de la dette très bas une marge de mobilisation fiscale élevée

Débat d’orientation budgétaire

Paul de Coninck intervient :

Nous sommes heureux de constater que vous avez fait une prospective sur 5 ans des recettes de la Ville de Mougins. Il serait souhaitable de faire pareil pour les dépenses, ce qui nous donnerait une visibilité accrue de l’avenir et une planification des investissements à moyen terme, très utile en matière de gestion d’une collectivité.

Vous souhaitez encore réduire les dépenses courantes, y compris celles relatives au personnel. Il est inévitable, à notre avis, que cette politique portera atteinte, tôt ou tard, à la qualité du service rendu aux Mouginois par les services municipaux.

Vous souhaitez également limiter très fortement le recours à l’emprunt, y compris pour le financement des projets structurants Rosella Hightower, pôle culturel et cœur de vie. Il en suivra que les investissements, en dehors de ces trois projets, seront limités au strict minimum, ce qui est dommageable pour la vie de la commune et pour l’économie en général, notamment l’emploi.

Nous apprenons que les travaux du Centre de vie ne débuteront pas avant fin 2018. Cela est très regrettable, et témoigne à notre avis d’un manque de volonté politique de voir aboutir ce projet très important dans les meilleurs délais, sachant que vous avez promis ce cœur de vie lors de votre campagne électorale de 2001 et de 2008.

En conclusion, il est plus que regrettable qu’une ville comme Mougins, qui a les moyens d’investir pour améliorer la qualité de vie des habitants, se refuse d’utiliser ces moyens et voit ainsi la qualité de vie stagner voir se détériorer.

Le maire justifie sa politique d'austérité par la pression de l'état qui baisse les aides aux commune : "La ville n'a pas vocation à embaucher" ; des efforts seront demandés aux services de la ville mais aussi aux structures para municipales et associations... Les mesures d'économies sont réalisées en marches d'escalier un an de réduction et un an de souffle... Il défend la traçabilité des deniers publics.

Paul De Coninck rappelle que Mougins est une ville riche que le taux très bas de logements sociaux justifie d'autant plus une intervention dans le processus de la solidarité entre les collectivités.

Deux conceptions qui s'opposent !

Bilan financier SEMCAM

Paul de Coninck intervient :

Nous attendions les rapports d’activité de la SEMCAM depuis 2007 et nous recevons un compte-rendu financier de 2013. Ce compte-rendu nous apprend que la société est en déficit de plus de 800 000 euros, une fois financé les travaux de la crèche. Il n’est pas indiqué comment ce déficit sera comblé. Un flou continue d’entourer cette société, dont le ville détient 60 % des parts. Un éclairage d’ensemble serait le bienvenu.

Modification PLU Cœur de Mougins

Paul de Coninck intervient :

Depuis le temps que le projet du Cœur de Mougins existe, nous avons eu l’occasion de réfléchir à son sujet, de débattre, de consulter des urbanistes, de proposer des modifications, des améliorations, de vous en faire part dans un esprit constructif et d’en faire part au Commissaire enquêteur dans le cadre de l’enquête publique. Vous savez que nous sommes franchement favorables au principe de la création de ce centre de vie, qui est plus qu’une nécessité pour Mougins et les Mouginois, pour favoriser la cohésion et la convivialité. Vous savez également que nous regrettons un certain nombre de points négatifs, que nous avons transmis lors de l’enquête publique. Malheureusement, il semblerait, à la lecture du projet de délibération, que nos propositions ont été oubliées par le Commissaire enquêteur.

Je me permets donc de les énumérer à nouveau, puisque certaines propositions pourront toujours être intégrées dans le projet.

Je tiens tout d’abord à regretter que les premiers travaux ne seront pas entrepris avant la fin de l’année 2018, c'est-à-dire dans quatre ans. Que de temps perdu ! Après avoir promis ce projet lors de votre campagne électorale en 2001, vous nous avez dit, lors d’un Conseil municipal en 2011, que les négociations avec La Provençale des matériaux étaient sur le point d’aboutir et que les travaux pouvaient débuter en 2013. Décidément, il va falloir se souhaiter bonne santé pour espérer voir la réalisation du cœur de vie avant que notre cœur lâche… Mais bon, faisons-le alors pour nos petits-enfants.

Nous regrettons aussi que le pôle culturel n’ait pas trouvé sa place dans ce projet. Lors de la réunion d’information à son sujet, de nombreuses voix se sont élevées pour soulever le problème du stationnement et de la circulation à l’emplacement qui a été choisi pour son implantation. Ce problème n’aurait pas existé si le pôle avait été construit dans le centre de vie, puisque celui-ci est mieux desservi en transports collectifs et en parkings. Le pôle culturel aurait pu assurer l’animation en soirée, qui n’existera pas tel que le projet est conçu actuellement, sauf si l’espace public central, îlot numéro un, avec une surface de plancher de 8200 m2, recevra non seulement une médiathèque et une ludothèque, mais également des cinémas, une salle polyvalente des fêtes, la maison des associations, l’école de musique, des ateliers…bref, tout ce que l’on trouve généralement dans un centre culturel.

Un autre point à nos yeux important concerne la densité et le nombre de logements sociaux. Vous savez qu’un centre ville ne vit que par le nombre important des habitants. Plus vous réduisez les surfaces habitables, plus il y a risque de se retrouver dans une ambiance de quartier, ce qui va nuire à la bonne santé des commerces de proximité et à l’animation en général. Les modifications apportées lors de l’enquête publique ont diminué certaines hauteurs d’immeubles, alors que nous avons proposé de les augmenter pour arriver à du R + 4 + 1 partiel. Il semblerait que des personnes qui n’ont pas compris qu’ils habitent en centre ville ont pu influencer l’esprit général du projet. Cela est regrettable.

Au sujet des transports collectifs, nous approuvons la proposition d’élargir les voies en site propre à 3 mètres par sens, de réduire la largeur des voies de circulation à 2 mètres 50 et d’élargir la piste cyclable à double sens à 2 mètres 50. Nous avons proposé de créer une gare routière avec un parking relais/covoiturage au bord du projet et à proximité de la pénétrante, et nous estimons qu’il est urgent de créer une ligne en site propre entre Tournamy et Sophia Antipolis.

Nous avons, dans notre contribution à l’enquête publique, signalé qu’il est nécessaire de limiter fortement le nombre de résidences secondaires dans les habitations, et le nombre de banques et agences immobilières dans les commerces.

Nous nous posons des questions, comme d’autres apparemment, au sujet de l’îlot no 7, éloigné et séparé du reste du projet, situé à côté de la sortie de la pénétrante et sur un grand carrefour et qui doit de surcroît recevoir une école. Ce n’est peut-être pas une bonne idée.

Pour finir, un mot au sujet de ce qui devait être, d’après la plaquette que vous avez édité avant la concertation, un véritable lieu de promenade à Priganel. Cet espace boisé classé est devenu une cage à pratiquants de VTT dans laquelle il sera impossible pour une maman avec une poussette de se promener en toute quiétude. Elle devra se contenter de faire l’aller-retour sur le chemin qui longe le grillage. C’est dommage pour la maman, et c’est dommage pour cet espace naturel boisé classé qui est maintenant complètement défiguré pour les besoins de quelques sportifs.

Après avoir expliqué les insuffisances du projet et ses propositions pour avoir un cœur de vie véritablement vivant et animé Mougins autrement s'abstiendra sur la modification du PLU. Dans une deuxième délibération il approuvera le périmètre du PUP (Projet Urbain Partenarial) qui permettra de mobiliser les participations des aménageurs pour les équipements publics à réaliser.

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié dans #Conseil municipal, #urbanisme

Repost 0

Publié le 17 Février 2014

PlanOAPTournamyMougins autrement donne son avis
L'enquête publique dite modification du PLU secteur Tournamy Cœur de Mougins vient de se terminer. 
Les élus de notre liste Mougins autrement se sont penché sur ce dossier pour un examen détaillé et vous livrent les remarques qu'ils ont adressées à M. Le Commissaire enquêteur.
Télécharger le dire
Lors de la concertation en mars 2012 (deux ans déjà) nous avions dressé une analyse et des propositions sur ce projet : le dossier est toujours d'actualité et vous pouvez le relire.
Nous publions ci-dessous le texte de l'avis remis à l'enquête :

 

Mougins le   13 février 2014

Les conseillers municipaux de la liste Mougins autrement
Pierre DESRIAUX, Paul DE CONINCK et Jean Jacques BREGEAUT

À   Monsieur le Commissaire enquêteur,

Enquête Publique « Modification du PLU
Tournamy - cœur de Mougins »

 

Objet : Enquête publique sur modification du PLU

            Secteur Tournamy - Cœur de Mougins

Monsieur,

Les élus de notre liste « Mougins autrement » ont suivi activement les études menées pour le lancement de l’opération dite cœur de vie au centre de Mougins. Notre contribution lors de la procédure de concertation avait retracé un ensemble d’observations qui n’ont pas toutes été retenues.

A ce stade de la procédure nous portons à votre connaissance les remarques que nous souhaiterions voire prise en compte.

 

Sous forme d’observation préliminaire nous regrettons que l’enquête ait été lancée tardivement ; la concertation ayant eu lieu en mars 2012, l’enquête lancée début 2014 intervient après deux années.

De plus la période choisie juste avant l’ouverture de la campagne électorale officielle pour des élections municipales ne favorise pas l’attention des Mouginois moins disponibles pour ce projet pourtant décisif pour l’avenir de la commune.

 

Notre avis sur le principe de cette modification s’appuie sur le fait que Mougins est en manque d’une véritable centralité réellement attractive par ses commerces, ses équipements, son lien social et culturel.

Nous rejoignons les objectifs généraux affichés dans le dossier à savoir : « Il ne s'agit pas d'aménager un quartier mais de créer un réel lieu attractif pour l'ensemble des Mouginois.
L'objectif est ainsi de créer un véritable pôle d'attractivité avec des commerces de proximité, des services à la population, des équipements publics et des logements. Il s'agit de disposer d'un centre de vie ouvert à tous, où chacun trouvera en un seul lieu l'ensemble des commodités d'un centre urbain. »

 

Malheureusement un retard considérable a été pris dans le lancement opérationnel de ce projet et aujourd’hui nous pensons qu’il faut mettre en place, au-delà de la modification règlementaire du PLU, une procédure opérationnelle supportant une orientation réaliste et volontariste de la commune, capable d’apporter un développement maitrisé du centre de vie de Mougins. Pour cela une maitrise publique de l’opération autant pour la maitrise foncière en partie réalisée que pour les phases d’aménagement des équipements publics et l’orientation d’aménagement des espaces privatifs notamment pour l’habitat social et la protection contre le résidentiel spéculatif et les résidences secondaires est nécessaire.

 

Cette modification engagée pour le cœur de vie aura nécessairement des incidences fortes sur la prochaine révision du PLU car elle constitue un premier pas vers une nouvelle politique urbaine s’orientant vers l’arrêt de l’étalement urbain et la préservation des espaces naturels et agricoles au profit de restructurations et densifications des centres urbains et de quartiers les mieux positionnés sur les axes de transports en commun devant être développés.

 

Le projet de regroupement des services publics est indispensable pour éviter la dispersion des services et les déplacements multiples que cela implique actuellement. C’est un élément de l’attractivité qui doit nécessairement se recouper avec l’attractivité culturelle et associative ainsi que l’activité commerciale. Le projet social est accompagné par la prévision d’une maison de retraite ; à ce sujet nous demandons une maison de retraite publique renforçant le caractère social du centre.

 

Nous estimons que le projet présente une faiblesse en ce qui concerne l’attractivité culturelle et associative. La note de présentation indique : « ce centre doit être un lieu de vie de jour comme de nuit ». Les emplacements réservés ne prévoient pas la surface nécessaire à une salle de spectacle et théâtre, une salle des fêtes et une maison des associations avec ateliers culturels. Nous  confirmons le besoin d’une salle de cinéma qui semble quant à elle prévue. Nous verrons que la libération des surfaces au sol est possible en ajoutant sur une partie des espaces réservés à l’habitat un niveau supplémentaire de type R+4 (+1) tout à fait acceptable en centre urbain.

 

Nous rappelons que la présence de commerces de proximité sera le moteur d’une dynamique commerciale elle-même génératrice de lien social contribuant à la ville plus humaine.

Il conviendra particulièrement de veiller à ce que le centre ne soit pas gagné par la multiplication excessive des agences bancaires ou immobilières au détriment des commerces de proximité. Un droit de préemption renforcé a été crée et pourra être exercé pour favoriser le bon équilibre commercial.

 

En ce qui concerne l’habitat nous avions demandé une grande ambition de mixité sociale en fixant à 50% la part des logements pour actifs sur le total des résidences principales.

Le projet de modification prévoit 247 logements aidés sur un total de 794 soit 31%. Nous aurions souhaité relever ce chiffre qui en fait est plus faible sur la partie centrale sachant que l’ilot n°7 est à 90%. Nous demandons un effort sur la partie centrale de manière à dépasser 35% de logements aidés pour actifs.

Nous souhaitons favoriser l’installation systématique de résidences principales, seul moyen de soutenir l’activité commerciale et la vie sociale du centre avec ses habitants formant le noyau vital. Pour cela des mesures incitatives sont à définir et à mettre en place.

Dans ce domaine de l’habitat comme de l’ensemble des fonctionnalités de ce nouveau quartier central, nous proposons que soient appliquées les normes d’aménagement durable d’un éco quartier avec bâtiments basse consommation qui rendraient exemplaire sa réalisation.

 

Nous pensons que la densification du centre est parfaitement compatible avec l’objectif de centre de vie. Nous rappelons la proposition de relever pour partie la hauteur des constructions permettant d’ajouter un niveau sur certains ilots permettant ainsi de dégager une surface au sol supplémentaire pour les emplacements réservés destinés aux équipements publics. Cette correction devrait se faire sans modification sensible du nombre total de logements.

 

La création de ce centre plus dense est indissociable de l’amélioration de l’offre en transports en commun sur les grands axes Cannes Grasse mais aussi vers Sophia Antipolis(offre actuellement très insuffisante). Les liaisons avec les quartiers et les écarts de la commune devront être développées par un projet d’amélioration des déplacements qui n’est pas porté par le présent dossier.

Seul le profil de l’avenue de Tournamy intègre une voie spécialisée transports en commun en site propre ce qui est une très bonne chose. Aucune information n’indique comment ce tronçon sera prolongé ni sur quelles axes. La juxtaposition actuelle de plusieurs lignes de bus peut permettre de penser à une gare routière de correspondances et d’échanges intermodaux.

Il est bien dommage de ne pas avoir l’avis du SCOT Ouest sur le projet de modification, ni sur l’incidence déplacements.

 

Les circulations internes au centre devront bien privilégier les piétons et cyclistes et les protéger sur un espace qui leur sera réservé.

La circulation sur l’avenue de Tournamy devra être ralentie au moins par deux carrefours limitant physiquement la vitesse des véhicules.

 

La création de parking souterrain au centre est prévu sans aucune précision des besoins par type d’utilisateurs comme les résidents, les commerces, les visiteurs…

Nous demandons que sa gestion soit publique avec une gratuité d’accès. La recherche de parkings périphériques à la zone serait utile pour éviter l’entrée systématique des véhicules sur l’avenue.

 

Enfin notre attention a été attirée sur les questions d’écoulement des eaux ; car l’imperméabilisation de nouveaux espaces va augmenter les ruissellements d’eau de pluie et créer un impact négatif sur l’inondabilité des ruisseaux à l’aval qu’il convient de compenser par des aménagements adéquats.

 

Nous vous demandons d’étudier nos propositions avec toute la rigueur nécessaire et de proposer des modifications sur les points que nous évoquons afin d’améliorer ce projet de centre de vie Tournamy Cœur de Mougins.

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le commissaire enquêteur l’expression de notre profond respect.

 

Pour les conseillers municipaux de la liste Mougins autrement
Pierre DESRIAUX

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié dans #urbanisme

Repost 0

Publié le 17 Octobre 2013

L'association EVM "Ensemble Vivre Mougins" nous communique le programme de sa balade 2013.

L'équipe de "Mougins autrement" s'y associera d'autant plus qu'elle aura pour thème :


le Coeur de Mougins "utopie ou réalité"

RV samedi 19 octobre 2013 à 10h00

devant la Boulangerie de Tournamy

(contact : 06 03 02 64 82)

Balade-2013.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié dans #urbanisme

Repost 0

Publié le 15 Avril 2012

Concertation 3 avril au 3 mai 2012

Avis des élus de « Mougins autrement »


La concertation lancée par la ville de Mougins sur l’opération appelée « cœur de Mougins » a déterminé une contribution des élus de notre liste « Mougins autrement ». Nous avions, depuis 2001, fortement insisté sur la proposition de créer un centre de vie reliant le Val à Tournamy et créant une véritable centralité pour Mougins, attractive par ses commerces, ses équipements, ses services, son lien social et culturel.

Notre critique s’était portée sur l’orientation du Maire et de la majorité à privilégier l’opération Family village Ikea à St. Martin au détriment de l’avancement du centre de vie.

L’enjeu de cette opération va au-delà de la réalisation d’un quartier central, il touche la mise en cohérence du PLU de Mougins au regard des évolutions législatives et des nouveaux documents comme le SCOT Ouest de Alpes Maritimes.

Notre liste propose des objectifs ambitieux pour ce projet dans plusieurs domaines capables de déterminer une évolution positive et durable pour notre commune :

Une ambition de mixité sociale sur le nouveau quartier avec un taux de 50% de logements sociaux permettant de répondre à la demande de nos concitoyens à se loger tout en restant à proximité des commerces des services et des transports.

Une ambition de créer un centre urbain fort et rassembleur, donc nécessairement plus dense que les autres quartiers tout en portant la volonté de traitement des espaces verts urbains mais aussi gage d’une protection des espaces naturels extérieurs.

Une ambition de recentrer les services à l’usager, mais aussi de renforcer l’attractivité culturelle par un pôle culturel et associatif au cœur de Mougins, avec une grande salle de spectacles/cinéma.

Une ambition d’aller encore plus loin dans la ville durable, avec des bâtiments passifs à énergie positive

Une ambition de s’inscrire résolument dans une évolution vers un système de déplacements du futur où la voiture devra laisser la place aux modes alternatifs.

Enfin nous exprimons le souhait que cette concertation soit fructueuse, c'est-à-dire recueille de nombreux avis et aboutisse à un bilan qui fera évoluer le projet et le confortera.

Pierre DESRIAUX,  Paul DE CONINCK, Véronique RONOT-DENOIX

 

La position résumée ci-dessus est développée et argumentée dans un document complet que nous vous invitons à lire en le téléchargeant :
Cœur de Mougins – Avis des élus Mougins autrement (fichier PDF 2,16Mo)

 Pour consulter le dossier établi par la Mairie et soumis à la concertation :

Téléchargement sur le site de la ville :

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié dans #urbanisme

Repost 0