Publié le 29 Septembre 2008

Programme de videosurveillance-phase 2 : Demande de subvention auprès du Conseil Général.

Michèle Pastorelli : Depuis le début de cette opération, nous disons et répétons que la vidéo surveillance est inutile et ruineuse.

Subvention ou pas du Conseil Général, ceci ne change rien à l’inutilité ni au coût de l’opération.

De nombreuses études faites sur la vidéo surveillance montrent qu’elle n’aboutit, au mieux, qu’à déplacer la délinquance. Les malfaiteurs détournent cet outil (ils se masquent, vont ailleurs, etc…) ; les actes délictueux ne sont pas évités, et, souvent, même l’élucidation à posteriori, que l’on pourrait attendre n’est pas toujours au rendez-vous (j’en veux pour preuve, par exemple, la jeune fille tuée dans le métro de Londres, dont tout le trajet a été filmé… sauf le moment où elle a été agressée !)

La vidéo surveillance a attenté à sa liberté, mais ne l’a pas protégée !...D’ailleurs, un rapport du Viido (Visual Images, Identifications and Detections Office), service de New Scotland Yard, conclut que 80% des images seraient inutilisables, et seuls 3% des vols auraient été résolus grâce à elle !

En conséquence, et comme d’habitude, nous votons contre cette délibération.

Autorisation de compensation des dépassements du contingent mensuel d'heures supplémentaires.

Michèle Pastorelli : Les derniers chiffres du chômage nous montrent à quoi aboutit la formule « travailler plus pour gagner plus » ! Ici comme partout en France, les heures supplémentaires sont au maximum, mais l’emploi  ne suit pas…

Vous persistez à gérer les flux de travaux en imposant des heures supplémentaires qui sont probablement plus ou moins « choisies » par les intéressés.

Nous persistons à dire que ceci n’est pas une gestion convenable, et nous nous abstenons sur cette question.

Voir les commentaires

Rédigé par Mougins autrement

Publié dans #Conseil municipal

Repost 0